23/10/2019 17:00
Le gouvernement du Laos, en coordination avec le Centre régional pour régler les conséquences des mines de l'ASEAN (ASEAN Regional Mine Action Center - ARMAC) et le Centre international de déminage humanitaire de Genève (GICHD), a organisé un atelier régional intitulé "L'égalité des sexes et l'autonomisation dans l'action de l'ASEAN contre les mines et les restes explosifs de guerre" à Vientiane les 21 et 22 octobre.
>>Le Comité national de l’ASEAN 2020 convoque sa 4e réunion
>>Ouverture de l'exposition "Lumière de l'ASEAN" en République de Corée

Les participants de l'atelier.
Photo: ASEAN/CVN

L'atelier de deux jours a rassemblé les dix pays membres de l'ASEAN pour échanger des méthodes sur la manière d'intégrer des approches et des perspectives sexospécifiques dans leurs actions contre les mines et les restes explosifs de guerre.

Lors de l'atelier, les participants ont analysé leurs travaux dans le domaine de l'action contre les mines et les restes explosifs de guerre sous l'angle du genre, en évaluant comment les projets et programmes d'action sont mis en œuvre afin de s'assurer que les priorités des femmes, des enfants et des groupes vulnérables sont mises en évidence.

S’exprimant lors de l’événement, un représentant de la délégation du Canada auprès de l'ASEAN a souligné l'engagement de son pays à élaborer et à mettre en œuvre une approche sexospécifique dans l'action contre les mines et les restes explosifs de guerre. Il s’agit d’une activité visant à renforcer la capacité d’intégrer l'approche genre dans la lutte antimines des pays membres du bloc asiatique, ainsi à leur fournir une plate-forme pour partager leurs expériences, leurs pratiques optimales et leurs enseignements tirés.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.