05/03/2016 09:41
La 22e conférence restreinte des ministres de l’Économie de l'ASEAN (AEM Retreat) s'est terminée le 3 mars dans la province de Chiang Mai, en Thaïlande​, aboutissant à un consensus sur des contenus importants pour stimuler la connectivité économique régionale et internationale.
Lors de ​cette réunion d'une journée, les ministres de l'économie et hauts officiels de l'ASEAN ont discuté du renforcement de la mise en œuvre de la Vision de l'ASEAN 2025, en particulier la feuille de route de la Communauté économique de l'ASEAN (AEC).

La 22e conférence restreinte des ministres de l’Économie de l'ASEAN (AEM Retreat) s'est tenue les 2 et 3 mars à Chiang Mai, en Thaïlande.
Photo : Son Nam/VNA/CVN

Les ministres ont annoncé que, parmi les 611 mesures fixées dans ​cette feuille de route, l'ASEAN en avait ​appliqué 475, les 106 autres d​evant l'être en 2016. Ils ont convenu de diriger les responsables économiques de l’ASEAN de renforcer les ressources internes pour réaliser le reste de ce plan.

En ce qui concerne la vision de l'ASEAN 2025, les ministres ont ​demandé à leur ministère et secteurs d​e se concentrer sur l’élaboration des plans d'action afin qu'ils puissent les approuver à la conférence des ministres de l'économie de l'ASEAN en août prochain. Ils ont également accueilli favorablement les propositions sur la coopération économique de l'Association en 2016 et dans les années suivantes soumises par le Laos, qui assume la présidence tournante de l'ASEAN en 2016. Ces suggestions sont des actions concrètes qui soutiendront le développement et la réduction des écarts de développement dans la région.

Durant l'AEM Retreat 22, les participants ont également abordé des mesures pour accélérer les négociations sur la mise en place du partenariat économique global régional (RCEP) en 2016, ainsi que les négociations sur les accords de libre-échange avec les partenaires de l'ASEAN. Pour aider l'ASEAN et en particulier le Laos dans la promotion des négociations, le Vietnam envisage d'organiser une session de négociations officielle en août.

En ce qui concerne l'importance de la RCEP, le secrétaire général de l’ASEAN Lê Luong Minh a souligné que la formation du RCEP créera le plus grand marché de libre-échange du monde, avec la moitié de la population mondiale (3,3 milliards d’habitants), plus de 30% du PIB mondial et 40% de la valeur commerciale du monde. "En parallèle à l’AEC, le RCEP va générer de nombreuses opportunités non seulement pour le commerce et l'investissement, mais aussi pour la coopération économique globale entre les pays de l'ASEAN et les plus grands partenaires régionaux de l’Association comme le Japon, la Chine, la République de Corée, la Nouvelle-Zélande et de l'Australie", a-t-il ajouté.

L’AEM Retreat 22 a également discuté des perspectives des pays régionaux ​parties ​au Partenariat transpacifique (TPP), ainsi que les impacts possibles sur l'AEC après leur participation au TPP. Les ministres ont convenu d​e multiplier les discussions entre les pays de l'ASEAN au sujet des contenus du TPP afin qu'ils puissent avoir un aperçu d​e cet accord de libre-échange. ​Et d'ajouter que l'ASEAN va réduire l'écart entre les normes existantes, du RCEP et ceux du TPP, en regardant vers la fondation d'un partenariat économique Asie-Pacifique.

Les ministres ont également examiné deux initiatives soulevées par le président américain Barack Obama lors du récent sommet ASEAN - États-Unis à Sunnylands. Les initiatives sont la mise en place de centres à Jakarta, Singapour et Bangkok pour favoriser la connectivité des marchés de l'ASEAN et des États-Unis, et la tenue des ateliers commerciaux ASEAN – États-Unis.

Le même jour, les ministres de l'économie de l'ASEAN et la commissaire européenne ​au commerce, Cecilia Malmstrom, ​ont eu une consultation au cours de laquelle les ministres de l’Économie de l’ASEAN ont exprimé leur espoir à propos du fait que l'UE continuera ​à soutenir la réalisation de la Vision 2025 de l'ASEAN.

Les deux parties ont réaffirmé les engagements à renforcer la coopération économique entre les deux régions pour parvenir à l’Accord de libre-échange ASEAN-UE.

Lors de la consultation, le Vietnam, en tant que coordinateur des relations économiques ASEAN - UE, a annoncé un rapport sur la mise en œuvre des deux côtés sur le commerce et l'investissement de la période 2015-2016. Les deux parties ont mis en œuvre des activités dans tous les domaines de coopération, contribuant à l’amélioration forte dans les liens bilatéraux dans le commerce et les investissements.

En 2015, leurs échanges commerciaux a atteint 219 milliards de dollars tandis que les investissements directs de l'UE dans l'ASEAN était de 29,3 milliards de dollars, ce qui représente 21,5% de l'investissement direct étranger en ASEAN. L'UE a continué d'être le deuxième plus grand partenaire commercial et le premier investisseur étranger direct dans l’Association.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les œuvres en galets uniques d’une jeune Hanoïenne

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.