30/04/2020 20:33
Les pays membres de l’ASEAN ont convenu de s’engager dans un plan de prévention et de rechercher la coopération d’organisations internationales afin de raviver la confiance des voyageurs après le COVID-19.
>>COVID-19 : Cambodge, Laos, Myanmar et Vietnam considérablement affectés
>>L'UE aide l’ASEAN à lutter contre le coronavirus
>>ASEAN-6 : près de 21 millions d’emplois risquent d’être supprimés en raison de COVID-19

Lors de la réunion spéciale par visioconférence des ministres du Tourisme de l’ASEAN sur la pandémie du nouveau coronavirus.
Photo : ASEAN/CVN

Les pays membres de l’ASEAN ont convenu de s’engager dans un plan de prévention, dont chacun partage des informations par le biais de l’équipe de communication sur la crise du tourisme, ainsi que de rechercher la coopération d’organisations internationales afin de raviver la confiance des voyageurs après la pandémie du nouveau coronavirus.

Selon le ministre thaïlandais du Tourisme et des Sports, Phiphat Ratchakitprakarn, lors d’une réunion spéciale des ministres du Tourisme de l’ASEAN sur le COVID-19 par visioconférence le 29 avril, les ministres du Tourisme des pays membres ont approuvé en principe la Déclaration conjointe des ministres du Tourisme de l’ASEAN sur le renforcement de la coopération pour revitaliser le tourisme.

Le responsable, cité par des médias locaux, a fait savoir que les participants avaient annulé toute discussion sur la politique des visas permettant aux citoyens de l’ASEAN de voyager librement entre les frontières.

La politique de facilitation des visas sera réexaminée une fois que l’ASEAN pourra contenir la propagation du virus et que les restrictions de voyage dans chaque pays seront levées, permettant aux activités touristiques de reprendre, a-t-il déclaré.

Si aucun vaccin n’est développé cette année, tous les membres de l’ASEAN ont convenu de mettre en œuvre des normes communes qui mettent l’accent sur les pratiques de distanciation sociale ainsi que la sécurité et l’hygiène dans les services touristiques.

Chaque pays de cette région partage l’espoir que le tourisme intérieur redémarrera en juillet. Le moteur des marchés internationaux sera les touristes d’Asie du Sud-Est, avant de s’étendre à l’ensemble de l’Asie, a indiqué Phiphat Ratchakitprakarn.

Il a ajouté que si la situation en Asie, y compris la Chine, le Japon et la République de Corée, pouvait s’améliorer d’ici au dernier trimestre, le tourisme intra-asiatique contribuerait à amortir les impacts de la pandémie dans la région.

Selon le responsable, les pays où la croissance économique dépend fortement du tourisme comme la Thaïlande, la Malaisie et Singapour subissent les pires pertes, suivis par l’Indonésie et les Philippines, alors que le Laos, le Vietnam et le Cambodge sont moins touchés par les répercussions sur leurs industries touristiques.

VNA/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Quang Tri souhaite relancer le tourisme après la distanciation sociale Le tourisme maritime et insulaire de la province de Quang Tri commence doucement à se remettre sur pied à la suite de la longue période de distanciation sociale causée par la pandémie de COVID-19. Plusieurs sites touristiques rouvrent leurs portes afin d’accueillir les visiteurs.