10/08/2017 14:47
Les pays membres de l’ASEAN ont déterminé, dès la fondation de cette organisation le 8 août 1967, de s’unir pour une croissance durable. Avec 634 millions d’habitants, une économie dynamique, l’association semble promise à un avenir radieux.
>>Le cinquantenaire de l’ASEAN célébré en République tchèque et au Bangladesh
>>Émission d'un timbre postal saluant le cinquantenaire de l’ASEAN
>>Hô Chi Minh-Ville célèbre les 50 ans de l’ASEAN

La Sarl Avamex Vietnam à capital thaïlandais est spécialisée dans la construction mécanique. Elle se trouve dans la zone industrielle Phuc Diên, province de Hai Duong (Nord).  Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Devant les récentes évolutions complexes de la situation dans la région comme dans le monde, les pays membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) doivent renforcer leur solidarité et valoriser le rôle central du bloc afin de protéger leurs intérêts communs et légitimes. Les perspectives d’investissement sont consi-dérables, car dans le contexte où l’économie mondiale doit traverser plusieurs «tempêtes», l’ASEAN demeure une région relativement paisible et stable.

Le Vietnam, destination de choix des investisseurs

Du 1er janvier au 20 juin, le Vietnam a reçu près de 3.300 projets d’investissement direct étranger (IDE) des pays aséaniens totalisant près de 63,5 milliards de dollars de capitaux enregistrés, a annoncé le Département de l’investissement étranger. Ce premier semestre, 127 investisseurs venus de ces pays ont obtenu la licence d’investissement, d’un fonds enregistré de plus de 4 milliards de dollars, représentant 21,17% du total de l’IDE depuis le début de l’année.


Selon le directeur général du groupe malaisien Maybank Kim Eng, Dato John Chong, le Vietnam est devenu une destination d’investissement attrayante pour  les pays du bloc grâce à la détermination du gouvernement d’actionnariser les entreprises publiques. Il a souligné que les investisseurs étrangers voient des opportunités sur le marché des fusions-acquisitions, dans l’actionnarisation des entreprises étatiques, ainsi que dans les projets futurs dans les transports, l’énergie ou les ports maritimes.

Dato John Chong a indiqué que pour la période 2016-2020, l’Asie du Sud-Est, - qui aura besoin d’énormes capitaux pour ses projets d’infrastructures, estimés à 600 milliards de dollars, et avec son marché de 634 millions de consommateurs, - sera pour les investisseurs un «véritable eldorado». Les recherches menées par Maybank Kim Eng montrent que les flux d’IDE au sein de l’ASEAN ont augmenté de 11% durant la période 2008-2015. En 2015, les IDE «intra-aséaniens» ont dépassé ceux en provenance de l’Union européenne, du Japon et des États-Unis. 

L’Asie du Sud-Est, une région intégrée
 
Toutefois, le commerce intra-aséanien représente seulement 24% du chiffre d’affaires à l’export des membres de l’association, et le potentiel de développement reste colossal. Le groupe Maybank Kim Eng a prédit que six principaux marchés de l’ASEAN-la Malaisie, Singapour, l’Indonésie, la Thaïlande, les Philippines et le Vietnam – devraient atteindre une croissance de 4,8% en 2017 contre 4,6% l’an dernier, grâce à la reprise du commerce, à la hausse des prix des biens et de la demande mondiale de produits électroniques.

Le Vietnam devrait enregistrer une croissance de 6,3% en 2017, et de 6,2% en 2018. En ce qui concerne les échanges commerciaux, entre 2006 et 2016, les exportations vietnamiennes vers d’autres pays membres ont presque triplé, et les importations, doublé. Cependant, le solde de la balance commerciale était déficitaire au détriment du Vietnam.

Le Vietnam est devenu une destination d’investissement attrayante pour les pays de l’ASEAN. Photo : Bich Huê/VNA/CVN

Le pays membres tentent de concrétiser d’ici 2025 les objectifs de la Communauté de l’ASEAN. Les coopérations entre ses membres et entre l’association et ses partenaires seront renforcées. Le Vietnam devrait saisir les opportunités pour améliorer ses capacités, ainsi que contribuer à la mise en œuvre de ces objectifs.

Fin 2015, les dix pays membres ont adopté la déclaration «ASEAN 2025 : Aller de l’avant ensemble». Ils se sont montrés déterminés à mettre en œuvre efficacement la Vision de l’ASEAN 2025 en vue d’édifier une région de paix, de sécurité, de stabilité, de développement durable, de progrès social partagé et de prospérité en conformité avec les idéaux et aspirations de leurs peuples.

Cette déclaration sur la Vision de l’ASEAN 2025, fruit d’intenses négociations, s’est accompagnée d’une feuille de route pour faire de l’association une structure fondée sur «la cohésion politique, le dynamisme économique et la responsabilité sociale». Il s’agit d’une vision majeure et stratégique affirmant l’engagement aséanien de continuer à stimuler les efforts de construction de la Communauté de l’ASEAN sur la base des expériences et connaissance accumulées ces derniers temps.

Réagir face aux défis existants et émergents

Les pays aséaniens sont de ce fait plus que jamais conscients de l’importance de leur union, de leur responsabilité et de la nécessité d’une voix commune dans le règlement des questions stratégiques.

Dans ce contexte et pour renforcer les liens entre ses membres, l’association doit valoriser la suprématie des réglementations communes et accentuer le caractère juridiquement contraignant des activités communautaires. Les pays de l’ASEAN ont certaines similitudes, mais ils sont aussi très hétérogènes, en termes de régime politique ou de niveau de développement. Les voilà maintenant liés pour les mêmes objectifs de paix, de stabilité, de coopération et de prospérité commune. Aussi doivent-ils être encore plus soudés, tout en élargissant leurs relations extérieures.

Une communauté politiquement soudée, économiquement inté-grée, socialement responsable en 2025 telle que l’ASEAN cherche à la bâtir bénéficiera à ses peuples mais également à ses partenaires. Ces derniers pourront mettre toute leur confiance en une communauté capable à la fois de réagir face aux défis existants et émergents, de prendre des mesures, de leur procurer des opportunités économiques, commerciales et dont la voix sera de plus en plus prégnante au sein des forums économiques internationaux.

Thê Linh/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.