25/06/2016 18:30
Pendant les vacances, de nombreux parents s’inquiètent de ce que vont faire leurs enfants pendant cette longue plage de repos. Pourtant, des solutions existent. Pour joindre l’utile à l’agréable.
>>Plus de sécurité pour nos enfants

Des garçons plongent dans les jeux vidéo. Photo : CTV/CVN

Ces derniers jours, les réseaux sociaux et les forums en ligne s’enflamment sur la question des occupations des enfants pendant les vacances d’été. Les parents débattent et partagent des expériences pour éviter de voir leur progéniture se retrouver la tête (et les doigts) plongés des journées entières dans les jeux vidéo ou se rassembler en bandes à attendre que le temps passe ou «zoner».

Mais la vie professionnelle des parents fait que, souvent, ils ne sont pas en mesure de s’en occuper correctement et de leur proposer des activités divertissantes. Du coup, pendant les vacances, de nombreux élèves restent cloîtrés chez eux à abuser de la télé, jouer à l’ordinateur, converser avec des amis sur les réseaux sociaux, «bricoler» sur les Smartphones et autres tablettes car oui, il faut bien passer le temps, sachant qu’un enfant ou un adolescent s’ennuie rapidement.

Des activités pratiques et ludiques

Les apprentis soldats prennent leur entraînement à cœur, le tout dans la bonne humeur. Photo : Giaoduc/CVN

Conscientes de ces risques, un certain nombre de familles ont échafaudé des projets exceptionnels pour les vacances d’été. Plutôt que de les obliger à participer à des cours supplémentaires souvent fastidieux et contreproductifs, nombre de parents optent pour des activités intéressantes et utiles. En somme, du gagnant-gagnant. Quelques exemples.

En ville, les cours de langues étrangères ont la cote. Ces programmes  suivent une tendance moderne qui assure un temps de partage équilibré entre l’apprentissage et les loisirs. Par exemple, les petits apprenants du Centre d’anglais Ilan dans l’arrondissement de Long Biên, Hanoi, apprennent la langue de Shakespeare en chansons. De plus, ils peuvent voyager, camper avec leurs camarades et leurs enseignants dans des sites touristiques situés à quelques encablures de la capitale. Une façon aussi de réconcilier les enfants avec les langues étrangères...

Depuis quelques années, les semestres militaires sont également de plus en plus courus. Il s’agit d’une formation dédiée aux traditions de l’Armée populaire du Vietnam, aux compétences de (sur)vie, mais aussi au savoir-vivre. Les élèves inscrits à ce programme sont formés par des soldats professionnels pendant une dizaine de jours. Et la plupart reviennent comblés...et plus disciplinés. Un vrai bonheur pour les parents !

Cette année, placé sous le thème «J’aime ma Patrie», le semestre militaire des enfants hanoïens est coorganisé par le Centre du soutien et du développement de la jeunesse de Hanoi et le Centre d’entraînement des gardes-frontières. Ce sont environ 700 élèves qui répondront à l’appel de ce programme. Fin mai, 212 petits militaires en herbe sont partis dans la province de Vinh Phuc (Nord) pour participer au premier cours. Les trois cours restants se déroulent en juin et juillet.

Comme quoi, avec un peu de bonne volonté, il existe une foule d’options pour les parents inquiets à l’idée de voir leurs enfants se morfondre pendant les vacances. Même si l’oisiveté a du bon. Mais comme toutes les bonnes choses, il ne faut pas en abuser !
Ngoc Yên/CVN
 


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bac Hà préserve et développe l'artisanat traditionnel

Le printemps arrive chez les Xa Phang de Diên Biên Nous nous rendons aujourd’hui à Thèn Pa, un hameau rattaché à la commune de Sa Lông, dans la province septentrionale de Diên Biên, pour découvrir la façon dont les Xa Phang célèbrent le Têt.