29/09/2019 09:22
Venue pour la première fois au Vietnam en 2009, l’artiste française Catherine Juillerat a exposé ses œuvres en tissu à Hanoï. Son travail s’inspire des artisans brodeurs du monde entier.
>>Mettre en valeur la soie vietnamienne
>>Quand la mode française inspire une collection d’ao dài

Catherine Juillerat se passionne pour la broderie.
Photo : QDND/CVN

Connexion est le nom de l’exposition de tableaux en tissu des artisanes Catherine Juillerat et Trân Thanh Thuc, qui a débuté en 2018 à Hanoï. Comme son nom l’indique, elle symbolise le lien entre les œuvres de ces deux artistes avec le public vietnamien.

"Il s’agit de ma première exposition en Asie. Je n’avais pas conscience de la mentalité des Vietnamiens vis-à-vis des tableaux en tissu. +Que pensent-ils de cet art ?+ une question que je ne cessais de me poser. Alors, j’ai décidé de présenter, dans le cadre de cette exposition, des œuvres sur différents thèmes afin de découvrir la réaction des visiteurs", partage Catherine Juillerat. "Cette exposition m’a permis de constater les différences de goûts artistiques entre les Vietnamiens et les Européens", souligne-t-elle.

Le tissu, une matière vivante

Pour Catherine Juillerat, les tissus d’un pays expriment sa philosophie de vie. Ils constituent également un symbole culturel. "Les tableaux en tissu recèlent une âme", affirme-t-elle.

À travers le tissage, Juillerat retrace la vie et la culture des lieux qu’elle a traversés, d’une fleur à un courant de lave, en passant par le désert du Sahara. Ses œuvres mettent l’accent sur deux éléments que sont la caractéristique du tissu et les techniques complexes de broderie.

Le jardin de Zaika, un tableau de Catherine Juillerat.
Photo : TT/CVN
Arrivée pour la première fois au Vietnam en 2009, l’artisane y est retournée à plusieurs reprises. D’après elle, la vie n’y est pas facile mais les habitants sont chaleureux et gentils. Catherine Juillerat respecte les Vietnamiens pour leur sens du travail. "Ce qui m’impressionne, c’est qu’il me semble que les gens ne s’arrêtent pas de travailler. Ils sont courageux et forts, confie-t-elle. Les Vietnamiens sont très respectueux envers leurs parents et les personnes âgées. Il s’agit d’une valeur humaine importante qui est en péril en Europe".          

"Le Vietnam fait partie des pays où j’ai acquis de nombreuses connaissances sur la fabrication traditionnelle du tissu. C’est pour ça que j’y suis allée plusieurs fois", poursuit-elle.

En termes de matières premières pour ses œuvres, Catherine Juillerat n’achète pas beaucoup de tissus. Elle collectionne et travaille avec les excédents de tissus des tailleurs et couturiers.

Outre sa collaboration avec l’artiste Thanh Thuc, Catherine Juillerat connaît d’autres artisans brodeurs au Vietnam. "J’ai rencontré Vu Van Gioi pour la première fois en 2014. Les vêtements qu’il brode sont vraiment séduisants. Ses techniques dans la confection de costumes royaux sont impressionnants". Avant d’ajouter qu’elle connaît d’autres artistes comme Chu Van Luong, Vu Thi Hông Yên et Ngoc Trâm, entre autres.

Tisser un lien entre les femmes du monde

Catherine Juillerat tente de mobiliser des amateurs de broderie aux quatre coins du monde pour former ensemble des tableaux et les exposer en Alsace d’ici la fin de l’année. Actuellement, une soixantaine de femmes, de 14 pays, participeront à ce projet.

Le principe est simple, les participantes se munissent d’un morceau de tissu sur lequel elles brodent. De fil en aiguille, Juillerat et son équipe auront pour mission de les assembler. "Les mots exprimant les émotions et les sentiments lors de la confection de leurs œuvres sont également les bienvenus. Nous tenons à tisser un lien entre les femmes du monde entier à travers ce projet", partage-t-elle.

Catherine Juillerat s’est initiée à l’art du tissu en 1996. Maîtrisant les techniques traditionnelles, elle a tenté de s’ouvrir aux innovations. Elle a ensuite assisté à des séminaires et suivi des cours à l’école d’art en Suisse et au Royaume-Uni. Le diplôme de l’Université de Middlesex à Londres en poche, elle s’est lancée dans la création de tableaux en tissu.

Hormis son amour pour le tissu, Catherine Juillerat se passionne également pour la photo. Un autre talent qui lui a valu de remporter des prix prestigieux. 
 
Mai Quynh/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’argentique et les jeunes vietnamiens: le grand amour !

Diverses activités de promotion du tourisme prévues à Quang Binh La province de Quang Binh, dans le Nord du pays, organisera de nombreuses activités ces prochains mois pour attirer les touristes, notamment à l’occasion du Nouvel An 2020.