10/09/2019 17:33
À l’approche de la Fête de la mi-automne, le village de Bao Dap devient particulièrement animé. À cette occasion, les villageois s’empressent de fabriquer les lanternes en forme d’étoile, un cadeau qui fait la joie des enfants.

>>Fête de la mi-automne pour des enfants démunis
>>Fêter la mi-automne au Musée d’ethnographie du Vietnam
>>Hanoï: des collections de gâteaux de lune haut de gamme

 

La fabrication des lanternes en forme d'étoile est un métier traditionnel du village de Bao Dap. Photo: Van Trà/CVN 


Selon le calendrier lunaire, la Fête de la mi-automne est célébrée le 15e jour du 8e mois. Cet événement est considéré comme la fête la plus appréciée des enfants. En effet, ils se voient offrir de nouveaux jouets dont des lanternes en forme d’étoile. Ces lanternes sont ainsi devenues un symbole.

Le village de Bao Dap dans le district de Nam Truc, province de Nam Dinh se spécialise depuis longtemps dans la production des lanternes en forme d’étoile. Ici, ce savoir-faire est transmis de génération en génération. "Cette production est facile, mais demande du temps. Toutes les étapes sont minutieuses", souligne Nguyên Van Dâu, un villageois.

 

Les lanternes en forme d'étoile sont un symbole de la Fête de la mi-automne. 
Photo: Van Trà/CVN 


Les matières premières nécessaires sont simples: du bambou, du cellophane et des tiges de jute. Dès le premier mois du calendrier lunaire, les villageois de Bao Dap commencent à immerger les bambous dans l’eau afin de les assouplir. Ensuite, les artisans fendent les morceaux de bambous pour avoir des brins.

Vient alors l’étape de l’encadrement des lanternes. Les encadrements doivent être solides afin d’obtenir un produit fini de qualité. 
À Bao Dap, tous les membres de la famille participent aux étapes de production des lanternes. Les enfants, pendant leurs vacances d’été ou après l’école, aident leurs parents à réaliser certaines phases simples comme le collage du cellophane. Le travail n’est pas difficile mais ils doivent faire preuve de patience pour l’accomplir.

"La production des lanternes étoilées se passe en plusieurs étape, entre 20 et 30. J’exerce ce métier depuis une quarantaine d’années. Lorsque j’étais petit, j’aidais mes parents à fabriquer les lanternes après l’école", raconte Nguyên Van Dinh, un villageois de Bao Dap.

"Chaque étoile coûte environ 4.000 et 5.000 dôngs. Nos produits sont vendus dans l’ensemble du pays. Cette année, à cause des tempêtes, notre production est un peu au ralenti", confie Vu Van Chung, un autre habitant. Avant de poursuivre: "Malgré l’invasion des jouets fabriqués en Chine, les lanternes en forme d’étoile restent toujours indispensables pour célébrer la Fête de la mi-automne."

Environ 80% des foyers de Bao Dap participent à la production des lanternes. Chaque année, des dizaines de milliers de lanternes sont fabriquées grâce aux artisans locaux.


Vân Anh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Quang Binh, destination attrayante pour le tourisme d'aventure La province de Quang Binh (Centre) présente un grand potentiel et de nombreux avantages pour le développement du tourisme, en particulier le tourisme d'aventure et le tourisme expérientiel.