19/08/2019 18:32
La commune de Hiên Giang dans le district de Thuong Tin, à Hanoï, est connue depuis de nombreuses années pour la sculpture sur bois et sur pierre. Ces œuvres sophistiquées font la renommée mondiale des artisans locaux.
>>À My Xuyên, les artisans sculptent leur avenir dans le bois
>>Sculpture: le "Nghê" vietnamien exposé à Dà Nang

La sculpture à Hiên Giang rapporte un revenu élevé à ses habitants.
Photo:  NSHN/CVN

C’est à partir du XVIIe siècle que la sculpture est apparue à Hiên Giang et n’a cessé de se transmettre de génération en génération. Parmi ces artisans artistes qui perpétuent les traditions, Nguyên Van Truc nous partage fièrement son histoire.

"Les œuvres ont besoin de retranscrire la vie, d’avoir une âme... Ce sont des critères importants pour devenir un sculpteur de renom à Hiên Giang", nous confie-t-il. Il reproduit notamment des statues de Bouddha en bois et ses créations sont exposées au Vietnam et à l’étranger. 

À ce jour, le hameau de Nhân Hiên compte près de 700 foyers représentant environ 50% du total de la commune de Hiên Giang dont 80% participent aux étapes de la sculpture sur pierre et sur bois.

Depuis de nombreuses générations, le métier de sculpteur a été protégé et développé afin de préserver la quintessence des villages artisanaux traditionnels.

Aujourd'hui, les habitants du village participent à de nombreux projets de construction des maisons communes et des pagodes en fabriquant des statues, des objets de culte, etc.

Les sculptures de Hiên Giang, apparaissent dans les palais royaux, les maisons communes et les temples. Les artisans sont même appelés pour aider à édifier les palais royaux et les tombeaux à la citadelle de Huê.

Autre artiste émérite, Nguyên Minh Phu est également l’un des premiers sculpteurs sur pierre à Hiên Giang dont ses produits sont exportés un peu partout dans le monde (République de Corée, Danemark, États-Unis...). Tout comme Nguyên Van Truc, M. Phu nous dévoile que le fruit d’une belle sculpture en dehors de son habillement, c’est l’empreinte personnelle qui s’en dégage. 

Grâce à la richesse des matériaux et du savoir-faire des artisans de Hiên Giang, la sculpture est en constant développement. Le chiffre d’affaires annuel des villages artisanaux est de plusieurs centaines de milliards de dôngs. 
 
Diêu Thuy/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.