01/03/2020 08:53
Ces dernières années, sont apparus un certain nombre de projets artistiques dont la noble cause est de faire découvrir l’art sous toutes ses formes aux enfants des régions reculées. Le Fonds Sac màu thê gian marche dans ce sillage.
>>«Big Communauté» œuvre pour les enfants défavorisés
>>Dix-mille photos de petits montagnards

Collégiens de Long Hai, à Binh Thuân (Centre), dessinant ensemble un tableau sur le thème de la mer et des îles.
Photo : ND/CVN

Sac màu thê gian (Couleurs du monde) est un Fonds caritatif qui, outre le fait d’aider les enfants dans les régions reculées où les situations économiques présentent encore de nombreuses difficultés, cherche à promouvoir l’art à travers la littérature et la peinture.

À 07h00 du matin. La cour du collège de Long Hai, district insulaire de Phú Quý, province de Binh Thuân (Centre), est remplie d’élèves et d’enseignants qui participent à une causerie littéraire. Les invités sont le poète Nguyên Minh Cuong, l’écrivaine Nguyên Xuân Thuy et d’autres membres du Fonds Sac màu thê gian.

Alors que le premier déclame des poèmes et conte des histoires passionnantes sur Hanoï, la deuxième, auteure de nombreuses œuvres sur l’archipel de Truong Sa (Spratly), partage celles sur la mer et les îles du Vietnam.

Initiation à l’art

Petits et grands, tout l’auditoire est captivé par ces histoires intéressantes. Ensuite, une trentaine d’élèves sont choisis pour peindre ensemble une grande toile sur le thème Biên dao quê em (La mer et les îles de mon pays natal).

Long Hai, une des trois écoles du district de Phú Quý, figure parmi la dizaine d’établissements scolaires bénéficiant d’aides de Sac màu thê gian. Fondé en 2015, il totalisait à ses débuts seulement cinq membres, dont le peintre Nguyên Xuân Hai.

Selon celui-ci, l’idée de créer ce Fonds a germé dans sa tête à la suite d’une visite du collège de Ban Hô, district de Sa Pa, province montagneuse de Lào Cai (Nord), avec des amis. Il y était venu pour offrir des cadeaux - habits, livres, fournitures scolaires… - aux élèves.

En discutant avec les enseignants, ces derniers lui ont confié qu’ils rêvaient de pouvoir accueillir une bibliothèque pour leurs élèves. Nguyên Xuân Hai a donc contacté la Maison d’édition Kim Dông afin qu’elle contribue à réaliser ce souhait. Peu de temps après, l’artiste et des volontaires y sont revenus avec tout un tas de livres.

Parfaite harmonie

Activités manuelles à l’École primaire et collège de Tram Tâu, à Yên Bái (Nord).
Photo : NVCC/CVN

Avant de se rendre sur place, les membres du Fonds se renseignent auprès des autorités locales et des établissements pour comprendre les besoins en vêtements, fournitures scolaires, outils du quotidien… Ensuite, une fois la liste établie, ils font appel à la générosité des mécènes.

Jusqu’à présent, Sac màu thê gian a aidé une dizaine d’écoles dans les provinces de Cao Bang, Yên Bái, Lào Cai, Tuyên Quang (Nord), Gia Lai et Binh Thuân (Centre). Hormis l’enseignement du dessin, l’organisation d’échanges littéraires et le soutien à la création de bibliothèques, le Fonds consacre aussi une partie de son budget au financement de la peinture des enfants.

Lors de chaque mission de création artistique sur le terrain, 40 à 50 tableaux sont réalisés dont une partie offerte à la localité et l’autre mise en vente au service de ses activités.

D’après le peintre Dào Quôc Huy, cette initiative vise à développer le talent de ces enfants doués en peinture. En outre, les membres de Sac màu thê gian envisagent de collaborer avec des artistes locaux afin que ceux-ci puissent créer plus tard des œuvres inspirées de leur localité.

"Notre groupe d’artistes est prêt à organiser des expositions, des ventes aux enchères d’œuvres créées par ces enfants... pour pouvoir les mettre en valeur", assure-t-il. Une démarche qui, selon lui, s’avéra réalisable s’il existe une collaboration étroite entre artistes peintres et établissements scolaires. Et "ce sera plus efficace si ces expositions sont un mélange de différents arts comme peinture, poésie, musique...", affirme Dào Quôc Huy.
 
Mai Quynh/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

La pagode Bút Tháp, chef-d’œuvre d’architecture Dans le petit village de Dinh Tô, à 25 km au nord-est de Hanoï, se trouve un des plus vieux lieux de culte bouddhiste du Vietnam : la pagode Bút Tháp, littéralement la pagode de la Tour du pinceau. Véritable bijou architectural, sa visite s’impose.