29/11/2015 09:27
L’armoise commune a pour nom botanique Artemisia vulgaris et noms vietnamiens Ngai cuu, Ngai diêp. Il s’agit d’une plante herbacée vivace à feuilles dentées de couleur vert foncé, à grappes de petits capitules rougeâtres ou jaunes.

>>Le noisetier des sorcières
>>La pivoine blanche
>>L’épinard
>>Le cotonnier

La plante pousse dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord, sur les friches et dans les haies. Au Vietnam, elle est fréquemment cultivée dans les jardins. On la récolte à la fin de l’été avant la floraison.
 

L’armoise commune. Photo : Archives/CVN


Parties utilisées : feuilles, racine.

Constituants chimiques : la plante renferme une huile essentielle (surtout cinéol et caryophyllène), des lactones sesquiterpéniques et de l’alcool triterpénique.

Usages traditionnels : l’armoise commune est utilisée en Europe et en Asie depuis les temps les plus reculés. Le médecin grec Dioscoride (Ier siècle après J-.C) affirme que la déesse Artémis (qui donna à la plante son nom générique) venait en aide aux femmes qui enfantaient avec cette plante. L’armoise est recommandée pour les maladies de femmes. On l’emploie en décoction ou en sirop. L’armoise est appréciée depuis des millénaires en Chine où elle est utilisée pour le moxa, pratique consistant à mettre la peau en contact avec un bâtonnet d’armoise incandescent au-dessus des points d’acupuncture.

Application thérapeutiques au Vietnam : la plante est utilisée comme hémagogue, antispasmodique et hémostatique. On la prescrit contre les désordres menstruels, la leucorrhée, la dysenterie hémorragique, l’hémoptysie, l’épistaxis, la métrorragie, le vomissement, la colique, la névralgie et l’impétigo. La dose journalière est de 6-12g en décoction, extrait et pilules. Les jeunes feuilles servent comme cautères pour améliorer la névralgie. Dans la thérapie des désordres menstruels, la plante est administrée une semaine avant la menstruation.

Espèces voisines : Artemisia argyi et Artemisia lavandulaefolia ont été utilisées dans la médecine chinoise pour soigner des affections traitées par l’armoise en Europe.

Attention : déconseillée pendant la grossesse.

Dr Doàn Van Tân/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
Le néflier du Japon [29/06/2019 14:10]
Le camphrier [22/06/2019 11:15]
L’igname sauvage [16/06/2019 13:03]
Le chou vert [09/06/2019 09:09]
Le costus élégant [01/06/2019 13:14]
La rue [25/05/2019 11:25]
L’orthosiphon [18/05/2019 15:34]
La jusquiame [11/05/2019 11:31]
Le jasmin sauvage [04/05/2019 14:20]
L’agar-agar [27/04/2019 14:15]
Le banian [20/04/2019 08:48]
La fraxinelle [13/04/2019 08:00]
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

L’île aux aigrettes de Chi Lang Nam à Hai Duong Située sur le lac d’An Duong, district de Thanh Miên, province de Hai Duong, l’île aux aigrettes de Chi Lang Nam est un site écotouristique abritant des milliers d’oiseaux.