10/12/2018 08:30
Les Arméniens ont voté dimanche 9 décembre aux élections législatives anticipées voulues par le Premier ministre réformateur.
>>Arménie: vers des législatives anticipées en décembre
>>Le Premier ministre arménien annonce sa démission à la télévision

Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian vote aux élections législatives anticipées à Erevan le 9 décembre. Photo: AFP/VNA/CVN

La participation s'élevait à 39,54% à 17h00 heures locales (13h00 GMT), trois heures avant la fermeture des bureaux de vote qui a eu lieu à 16h00 GMT. Les premiers résultats doivent être dévoilés lundi matin 10 décembre.

Nikol Pachinian, un ancien journaliste de 43 ans, est arrivé au pouvoir en Arménie en mai dernier. Mais M. Pachinian ne contrôlait pas le Parlement, encore largement acquis au Parti républicain de l'ex-président Serge Sarkissian.

Les prochaines élections législatives dans cette ex-république soviétique du Caucase du Sud n'étaient jusqu'alors prévues qu'en 2022. "Après les élections, nous développerons la démocratie en Arménie et ferons une révolution économique", a déclaré M. Pachinian aux journalistes après avoir glissé son bulletin dans l'urne à Erevan, promettant des élections "libres, équitables et transparentes".

Dans un bureau de vote du centre de la capitale, les électeurs exprimaient leur optimisme à l'égard du changement promis par M. Pachinian. "Grâce à la révolution, nous allons enfin avoir des élections équitables. J'ai voté pour les changements positifs promis par Nikol (Pachinian)", explique à l'AFP une retraitée de 72 ans, Parzik Avetissian.

M. Pachinian, qui a lancé depuis son arrivée au pouvoir une croisade tous azimuts contre la corruption - de l'armée ou des douanes jusqu'aux écoles -, prône une "révolution économique" dans un pays où quelque 30% des habitants vivent sous le seuil de pauvreté, selon les statistiques officielles.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.