26/11/2019 00:26

>>Attaque "terroriste" au Mali : 53 soldats et un civil tués

L'armée syrienne s'est emparée dimanche 24 novembre de la ville de Misherfah, dans la campagne méridionale de la province d'Idlib, dans le Nord-Ouest de la Syrie, après en avoir expulsé les groupes rebelles liés à Al-Qaïda, a rapporté l'Agence de presse officielle SANA. La ville a été reprise après "d'intenses combats" avec des groupes liés à Al-Qaïda dans la campagne méridionale d'Idlib, a indiqué SANA, ajoutant que l'armée syrienne avait également détruit les armements lourds utilisés par les rebelles. SANA a précisé que de nombreux rebelles avaient fui la ville vers d'autres zones encore contrôlées par les rebelles dans le sud d'Idlib. Une source au sein des forces armées a confié à Xinhua que l'armée avait dans un premier temps progressé vers Misherfah grâce à un appui aérien. La ville était initialement sous le contrôle d'Ajnad al-Kavkaz, un groupe ultra-radical dirigé par des Tchétchènes, ainsi que de leurs alliés du Front al-Nosra, une faction liée à Al-Qaïda. Les rebelles utilisaient cette ville comme base arrière pour bombarder les zones revenues sous le contrôle du gouvernement dans le sud d'Idlib. Considérée comme le dernier bastion des opposants en Syrie, la région d'Idlib est devenue la principale destination des groupes rebelles ayant évacué leurs positions après avoir rendu leurs armes à l'armée syrienne. Plusieurs secteurs d'Idlib font partie des zones de désescalade négociées entre la Russie et la Turquie, qui soutient en effet certains groupes rebelles.
 

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le Musée de la campagne – un voyage dans la campagne d’autrefois

Le 2e Sommet du tourisme du Vietnam 2019 à Hanoï Le 2e Sommet du tourisme du Vietnam 2019 a eu lieu lundi matin 9 décembre à Hanoï avec quatre sessions de débat pour discuter des goulots d'étranglement du tourisme au Vietnam.