20/12/2014 18:28
La "dépolitisation" de l'armée est une des manœuvres perfides de la stratégie d'"évolution pacifique" des forces hostiles contre les pays socialistes et la révolution vietnamienne.
>>Le Parti dirige absolument et directement l’armée
>>Célébration des 70 ans de l'armée vietnamienne en Russie et R. de Corée

Sous le titre "L'Armée ne peut ni ne pourra se tenir à l'écart de la politique", l'article du général de brigade, professeur associé-Docteur Nguyên Ba Duong, de l'Académie des sciences sociales et des humanités militaires, relevant du ministère de la Défense, éclaircit la nature comme l'absurdité du point de vue demandant la "dépolitisation" de l'armée, et affirme que le rôle de direction absolue et directe sur tous les plans du Parti communiste du Vietnam (PCV) à l'égard de l'armée est le facteur décisif de toutes les victoires de l'armée vietnamienne.

1- Nature du point de vue de "dépolitisation" de l'armée

La "dépolitisation" de l'armée est une des manœuvres perfides de la stratégie d'"évolution pacifique" des forces hostiles contre les pays socialistes et la révolution vietnamienne. Il s'agit d'une position théorique qui existe depuis longtemps en vue de séparer l'armée de la direction du PCV ou de limiter l'"interférence" et la "participation" de l'armée aux disputes pour le pouvoir.

Le sous-marin de la classe Kilo, baptisé Hanoi, marque un nouveau développement de la marine vietnamienne en particulier et de l’Armée populaire vietnamienne en général.
Photo : Duc Tam/VNA/CVN

Actuellement, profitant de la pratique démocratique de faire des recommandations au Parti et à l'État sur les questions de "démocratie", de "droits de l'homme", de "rénovation du pays"... à travers les "lettres du cœur" et "les avis des citoyens", certaines personnes ont demandé au Parti que "les forces armées préservent la neutralité politique et placent les intérêts du peuple au-dessus des intérêts de toute organisation et de tout individu", que "les forces armées soient fidèles à la Patrie et au peuple et non pas à une organisation politique ou à un parti politique quelconques", que "l'armée et la police ne doivent observer que la loi", ou encore que "l'armée doive se tenir à l'écart de la politique"... Ainsi, certains ont estimé avec arrogance qu'"au Vietnam, les forces armées ne doivent pas être fidèles au Parti communiste du Vietnam"...

Ces points de vue susmentionnés ont pour objet la "dépolitisation", la "départisation" de l'armée, la séparant de la direction du Parti pour nier son rôle dirigeant du Parti communiste, de neutraliser le rôle de l'Armée populaire et de la Police populaire, et affaiblir la combativité des forces armées dans l'intention de mener facilement à leur terme leurs noirs desseins : liquider le régime socialiste et les conquêtes révolutionnaires du peuple vietnamien.

Ces allégations sont totalement contraires à la loi, vont à l'encontre de la morale et de la personnalité des Vietnamiens patriotes qui tiennent en haute estime les belles valeurs culturelles de la nation vietnamienne comme les acquis révolutionnaires remportés par le peuple vietnamien au prix de lourds sacrifices.

Les auteurs de ces "lettres du cœur" ne sont certainement pas étrangers aux positions théoriques des penseurs marxistes-léninistes, notamment aux fondements théoriques et scientifiques de la naissance des classes sociales et des forces armées, selon lesquels les forces armées ne peuvent ni ne pourront jamais se tenir à l'écart de la politique, être "dépolitisées", "neutres", et que "l'armée ne respecte que la loi".

Un spectacle artistique organisé à Phu Yên (Centre), à l'occasion du 70e anniversaire de l'Armée populaire vietnamienne (22 décembre).
Photo : Thê Lâp/VNA/CVN

La politique dans l'armée est par essence une question de nature des classes sociales en son sein, et répond aux questions suivantes : cette armée est-elle organisée, nourrie, utilisée et dirigée par quelle classe ? ; Quelle classe sert-elle et les intérêts de qui protège-t-elle ? Les objectifs et idéaux pour lesquels elle se bat sont pour qui et de qui ? La politique dans l'armée prolétarienne, des forces armées populaires est d'appliquer la politique du Parti communiste, de l'État socialiste, de servir le Parti, la Patrie et le peuple, ce qui s'est manifesté pour l'essentiel dans les objectifs et idéaux de lutte pour l'indépendance nationale et le socialisme, pour la liberté et le bonheur du peuple. L'armée de nouveau type de la classe ouvrière est fondée, organisée, éduquée et forgée par le Parti communiste, avant-garde de la classe ouvrière. Dans les conditions du Parti unique, l'armée respecte non seulement la Constitution et la loi de l'État, mais aussi et en premier lieu, doit suivre la direction du Parti, observer sérieusement son programme politique, ses lignes et ses options. Maintenir fermement, renforcer la direction absolue et directe du Parti en tous domaines à l'égard de l'armée et élever l'efficacité de la gestion et de la direction centralisée et unie de l'État, sont la condition sine qua non permettant à l'armée d'accomplir avec brio les tâches politiques à elle confiées.

Nier le rôle dirigeant du Parti communiste, négliger et relâcher la tâche d'édification de l'armée sur le plan politique vont aboutir inéluctablement à la désorientation politique de l'armée, à son écartement de de la nature de classe ouvrière, à son abandon des objectifs et idéaux de lutte pour l'indépendance nationale et le socialisme, la faisant devenir "comme un arbre sans racines, bon à rien et, en plus, nuisible".

2- La "dépolitisation" de l'armée, un point de vue absurde rejeté par la réalité

Dans l'histoire de l'humanité, l'apparition de l'armée est étroitement liée à la politique, à la naissance de l'État et à la guerre, jamais l'armée ne peut ni ne pourra être neutre et se tenir à l'écart de la politique. Par nature, elle est toujours l'instrument d'une classe, d'un État et d'un parti politique pour la réalisation, sous la forme armée, des objectifs politiques de la classe, de l'État et du parti politique qui l'ont organisée et nourrie.

Dans les régimes capitalistes, l'armée est l'instrument de la classe capitaliste, avec pour tâche de défendre l'État capitaliste et les intérêts de la classe capitaliste. Dans des pays capitalistes développés comme le Royaume-Uni, les États-Unis, la France..., l'armée est utilisée non seulement pour la défense de l'indépendance, de la souveraineté nationale et du peuple, mais aussi pour la conduite des activités subversives, des interventions militaires et des invasions d'autres pays dans l'objectif politique d'y instituer des gouvernements pro-occidentaux.


La classe ouvrière et le peuple travailleur vietnamiens, sous la direction du Parti communiste du Vietnam, ont donné naissance à l'armée héroïque de la nation vietnamienne héroïque.
Photo : VNA/CVN

Des réalités de l'histoire du monde, les armées des pays capitalistes ne sont jamais "apolitiques". Depuis 1990, l'armée américaine continue de s'ingérer dans la vie politique de nombreux pays indépendants et souverains, voire de mener des guerres comme en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak et en Libye. Dans les pays au régime multipartiste, tout parti politique au pouvoir cherche par tous moyens à tenir l'armée et l'utilise pleinement pour défendre ses intérêts.

La leçon chèrement payée, tirée de l'effondrement du régime socialiste en Union soviétique et en Europe de l'Est est qu'en n'importe quelle situation, le Parti communiste ne doit jamais renoncer au principe d'édification de l'armée sur le plan politique, ni ne commettre l'erreur d'abolir le mécanisme de direction du Parti à l'égard de l'armée, ni ne laisser l'armée être dépolitisée et neutralisée.

3- La direction absolue et directe sur tous les plans du PCV à l'égard de l'armée est le facteur décisif de toutes les victoires de l'armée

L'Armée populaire du Vietnam est organisée, dirigée, éduquée, entraînée par le Parti communiste du Vietnam et le Président Hô Chi Minh. Elle est née du peuple, combat pour le peuple et revêt la nature de la classe ouvrière, porte profondément le caractère de peuple, de nation, demeure l'instrument du Parti, de l'État et du peuple. La nation vietnamienne - la classe ouvrière et le peuple travailleur vietnamiens - sous la direction du Parti communiste du Vietnam, a donné naissance à l'armée héroïque de la nation vietnamienne héroïque.


À l'occasion du 70e anniversaire de la fondation de l'Armée populaire du Vietnam (22 décembre), une exposition de photos "Les moments historiques" est organisée à Hanoi par l'Agence Vietnamienne d'Information.
Photo : Doan Tân/VNA/CVN

Le Parti communiste du Vietnam est le fondateur, l'organisateur et le dirigeant de l'armée. Celle-ci respecte la direction du Parti, laquelle est le facteur décisif de la maturité et de la victoire de l'armée, vérité éprouvée par l'histoire de la Révolution vietnamienne comme par le plein développement de l'Armée populaire du Vietnam durant ces 70 dernières années. Dès sa naissance, la Brigade de propagande armée pour la libération, embryon de l'Armée populaire du Vietnam, a été une armée revêtant la nature de classe ouvrière vietnamienne, chargée de la mission historique de la classe ouvrière, du peuple et de la nation vietnamiens dans la lutte de libération nationale, sous la direction du Parti communiste du Vietnam.

Les objectifs et idéaux que poursuivent le Parti communiste du Vietnam, la classe ouvrière, le peuple travailleur vietnamiens, ceux de lutte mêmes de l'armée : l'indépendance nationale et le socialisme, pour l'indépendance, la liberté et le bonheur du peuple. Aujourd'hui, les forces armées populaires tiennent le rôle de noyau et participent avec le peuple entier à la défense de l'indépendance, de la souveraineté, de l'unité nationale et de l'intégrité territoriale de la Patrie, pour le maintien de la sécurité nationale, de l'ordre et de la paix sociaux et pour la protection du régime socialiste et des acquis révolutionnaires.

L'Armée populaire du Vietnam est celle du peuple vietnamien, de la nation vietnamienne et de la classe ouvrière vietnamienne, placée sous la direction du Parti communiste du Vietnam, et la gestion de l'État socialiste du Vietnam. Le Président Hô Chi Minh a affirmé que "notre Armée est invincible, car elle est une armée du peuple formée, dirigée et éduquée par notre Parti".

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Le développement du tourisme Actuellement, le tourisme intelligent constitue une tendance inéluctable au Vietnam. Ce type de voyage recourt à l’application des technologies de l’information et de la communication à son essor et attache les intérêts des voyageurs à ceux de l’administration et des entreprises.