31/08/2020 18:45
L'Armée égyptienne a annoncé dimanche 30 août que ses forces avaient récemment abattu 77 terroristes dans le gouvernorat troublé du Nord-Sinaï.
>>Égypte: huit policiers tués dans une attaque contre un barrage au Nord-Sinaï
>>Égypte: 17 blessés dans un attentat visant des touristes

Des soldats égyptiens sont en route pour la vile d'el-Arich, la capitale du Nord-Sinaï, le 26 juillet 2018. Photo : AFP/VNA/CVN

Dans un communiqué, l'Armée a déclaré que trois officiers et quatre soldats avaient également été tués ou blessés au cours des opérations qui ont eu lieu dans la région entre le 22 juillet et dimanche 30 août. Les forces armées ont réussi à capturer un terroriste blessé, qui est actuellement soigné et interrogé dans un hôpital, selon le communiqué.

Ces opérations ont également abouti à la destruction de 327 repaires terroristes utilisés comme cachettes ou comme entrepôts, ainsi que de nombreuses armes et munitions, indique le communiqué. Dix véhicules à quatre roues motrices utilisés par les terroristes ont aussi été détruits dans le gouvernorat.

Le communiqué indique également que neuf camions terroristes chargés d'armes et de munitions avaient été détruits par les forces aériennes alors qu'ils tentaient de pénétrer en Égypte par la frontière entre l'Égypte et la Libye, dans l'Ouest du pays.

L'Égypte est aux prises avec une vague de terrorisme qui a tué des centaines de policiers, de soldats et de civils depuis juillet 2013. La plupart des attaques terroristes perpétrées en Égypte au cours des dernières années ont été revendiquées par un groupe terroriste basé dans le Sinaï, qui a prêté allégeance au groupe terroriste autoproclamé "État islamique" (EI/Daech).
 

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Bac Son, la vallée des contemplations À plus de 160 km de Hanoï, Bac Son est une vallée paisible aux paysages magnifiques. Éloignés du tohu-bohu citadin, les visiteurs pourront s’immerger dans la vie quotidienne locale et se recueillir auprès des Tày et Nùng très hospitaliers.