05/08/2021 22:11
Différents types de vaccins anti-COVID peuvent être combinés pour compléter le calendrier de vaccination chez les personnes qui n’ont pas encore reçu la deuxième dose, a assuré mercredi 4 août la ministre argentine de la Santé, Carla Vizzoti.
>>À Buenos Aires, les derniers feux du marché au bétail de Liniers
>>L'Argentine enregistre un nombre record de décès en 24 heures
>>COVID-19 : l'Argentine prolonge la fermeture de ses frontières

L’Argentine approuve la combinaison de différents vaccins.
Photo : AP/VNA/CVN

S’exprimant lors d'une conférence de presse pour présenter les résultats d’une étude de combinaison de vaccins contre le coronavirus, la ministre de la Santé, Carla Vizzoti a affirmé que l'Argentine est "en mesure d’échanger différents vaccins" afin d’avancer dans sa campagne de vaccination, qui a été freinée ces dernières semaines en raison du retard dans la livraison, notamment, des deuxièmes doses du vaccin Spoutnik.

La combinaison porte sur le remplacement de la deuxième dose du vaccin Spoutnik par les marques Moderna et AstraZeneca. Vizzoti a précisé que les personnes qui attendent depuis longtemps après avoir reçu la première dose peuvent se voir appliquer une deuxième dose d’un vaccin différent. La priorité sera accordée aux personnes âgées de plus de 50 ans et qui présentent un facteur de risque, a-t-elle dit, annonçant que le mois d’août sera "le mois des deuxièmes doses".

Le plan de vaccination sera accéléré avec l’arrivée de 1,5 million de doses du vaccin Moderna et la production localement de 3 millions de doses du vaccin Spoutnik. L’Argentine est secouée depuis plusieurs semaines par un débat vif au sujet de la non livraison par la Russie de la deuxième dose du vaccin Spoutnik.

Quelque 6,5 millions d’Argentins attendent en vain depuis plusieurs mois de recevoir la deuxième dose du vaccin russe. En pleine campagne électorale pour les législatives de mi-mandat en novembre prochain, le gouvernement subit des tirs de barrage de la part de l’opposition qui l’accuse de mollesse face à ce blocage qui menace toute la campagne de vaccination contre COVID-19.

La situation semble avoir été débloquée après un coup de gueule du gouvernement argentin qui avait menacé de recourir à d’autres laboratoires pour pallier aux retards accusés dans sa campagne de vaccination.

Lundi 2 août, la Russie a annoncé la livraison d’un premier lot du composant 2 du vaccin Spoutnik et mardi 3 août, un laboratoire argentin a reçu le feu vert russe pour commencer à produire sur le territoire argentin des millions du même composant manquant.

APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Des maquettes miniatures reflètent les spécificités de la culture vietnamienne

Quand le tourisme sauve l’identité culturelle Pour les Co Tu de Hoà Vang, un district montagneux rattaché à la ville de Dà Nang (Centre), Dinh Van Nhu est un pionnier. Il a en effet été le tout premier habitant de cette ethnie minoritaire à transformer sa demeure en maison d’hôtes, un modèle d’hébergement chez l’habitant particulièrement prisé des touristes.