07/08/2018 19:20
Les ministres des Affaires étrangères participant au Forum régional de l’ASEAN (ARF), tenu samedi 4 août à Singapour, ont souligné l’importance de la non-militarisation et de la retenue dans la conduite de toutes les activités des pays requérants et de tous les autres États en Mer Orientale. 

>>L’ARF souligne l’édification de la confiance et la diplomatie préventive
>>Le Vietnam aux réunions des hauts offciels de l'ASEAN+3, de l'EAS et de l'ARF
 

Le Forum régional de l’ASEAN (ARF) a été organisé le 4 août à Singapour.
Photo: VNA/CVN


Selon un communiqué publié lundi 6 août, les ministres ont pris note de certaines préoccupations concernant les travaux de remblaiement et les activités dans cette zone maritime, qui ont érodé la confiance, accru les tensions et menacé la paix, la sécurité et la stabilité dans la région. Ils ont réaffirmé l’importance du maintien de la liberté de navigation et de survol dans cette zone maritime.

Ils ont réaffirmé la nécessité de renforcer la confiance mutuelle, de faire preuve de retenue dans la conduite des activités, d’éviter toute action susceptible de compliquer davantage la situation et de rechercher un règlement pacifique des différends conformément au droit international.

Les ministres ont pris note de l’accord entre l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN) et la Chine sur un projet de texte unique en vue d’un code de conduite en Mer Orientale. Ils ont souligné aussi la nécessité de maintenir un environnement propice aux négociations.

Les ministres, dont ceux du Japon et des États-Unis, ont également appelé la République démocratique populaire de Corée (RDPC) à abandonner ses armes nucléaires conformément à l'engagement pris par son leader Kim Jong Un d'achever la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

Lors de l'ARF, qui compte 27 membres, ils ont exhorté la RDPC "à respecter son engagement d'achever la dénucléarisation et de s'abstenir de procéder à de nouveaux essais nucléaires et de missiles".

Bien que la réunion ait pris fin samedi 4 août, la déclaration du président n’a été rendue publique que le 6 août par le ministère des Affaires étrangères de Singapour, pays qui assume actuellement la présidence tournante de l’ASEAN. Ce retard était juste pour rechercher les points de vue de toutes les parties, a déclaré une source.

Les ministres ont salué les deux sommets intercoréens tenus en avril et en mai dernier, et le sommet entre la RDPC et les États-Unis tenu en juin, ainsi que les déclarations conjointes rendues publiques à l’issue de ces sommets.

Ils ont "exhorté toutes les parties concernées à continuer d'œuvrer à l'instauration d'une paix et d'une stabilité durables sur une péninsule coréenne dénucléarisée, notamment par la mise en œuvre intégrale et rapide" de ces récentes déclarations.

L'ARF comprend les dix pays membres de l'ASEAN (le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam), plus la Chine, le Japon, les États-Unis, la Russie, la RDPC, la République de Corée, l'Inde, le Pakistan, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, l’Union européenne, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Bangladesh, le Timor Leste, la Mongolie et le Sri Lanka.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.