03/06/2019 22:58
Près de deux ans après l’avertissement adressé par l’UE contre les pratiques de pêche du Vietnam, de nombreuses actions ont été mises en œuvre par le pays afin de promouvoir un développement durable de la pêche et d’obtenir le retrait du "carton jaune" de Bruxelles.
>>Pêche illicite: vers le retrait du "carton jaune" européen
>>Le Vietnam et l’UE s'emploient à promouvoir le partenariat et la coopération intégrale

La filière est déterminée développer un secteur de la pêche durable et responsable.Photo : VNA/CVN

La Commission européenne (CE) avait émis le 23 octobre 2017 un avertissement au Vietnam, estimant que les mesures mises en place pour lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et notamment pour assurer la traçabilité des produits de la pêche exportés vers l’UE, étaient insuffisantes.

Selon le vice-ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Phùng Duc Tiên, suite aux inspections, les localités du pays n’avaient pas encore mis en œuvre des mesures suffisamment drastiques pour traiter cet avertissement.

Les infrastructures des abris contre les typhons pour les navires n’avaient pas satisfait aux exigences, alors que la modernisation des ports et de la logistique de pêche n’avait pas fait l’objet d’une attention adéquate.

Les ressources humaines pour la gestion de la pêche n’étaient pas suffisantes et le taux de navires conservant les registres de pêche requis n’a atteint que 21,2%. Cela a eu pour résultat que la traçabilité des produits pêchés ne répondait pas aux exigences de la CE.

Le secrétaire général adjoint de l’Association des producteurs et exportateurs de produits aquatiques du Vietnam (VASEP), Nguyên Hoài Nam, a indiqué que l’application du carton jaune fait que 100% des lots de produits de la pêche vietnamiens sont soumis à des exigences de contrôle et d’inspection particulières par les États membres.

Cela a des conséquences néfastes sur les activités d’exportation en raison des coûts supplémentaires liés au temps d’inspection prolongé et des risques assez élevés pour les entreprises concernées, a-t-il indiqué.

Selon les statistiques, les exportations de produits aquatiques vietnamiens vers l’UE atteignent 350 à 400 millions de dollars par an, soit 16 à 17% des exportations de produits de la pêche du pays. Depuis l’application de cette mesure, les exportations de produits aquatiques vers ce marché ont régressé de 20 à 25%.

Face à cette situation, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong, a affirmé que le Vietnam était déterminé à remédier à la situation du "carton jaune" de la CE et à développer un secteur de la pêche durable et responsable.

Il a fait savoir que les recommandations de la CE ont été intégrées à la Loi sur les produits aquatiques de 2017 et aux documents guidant l’application des textes du gouvernement et du ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

De plus, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a travaillé avec celui de la Défense sur le contrôle des bateaux de pêche naviguant en mer. Il se coordonne avec les organisations internationales concernées pour lutter contre la pêche illégale.

Le chef adjoint de la Direction des pêches, Nguyên Quang Hung, a souligné la nécessité de sensibiliser à la lutte contre la pêche INN, priant instamment les localités côtières de fournir un équipement de positionnement par satellite Movimar à tous leurs bateaux de pêche hauturiers, d’une longueur égale ou supérieure à 24 m.

Dernièrement, le Comité de pilotage national de lutte contre la pêche INN a été créé par décision N°596/QD-TTg signée le 20 mai 2019 par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, dans le but de conseiller et d’aider le chef du gouvernement à régler d’importantes missions intersectorielles relative à la lutte contre la pêche INN.

Il y a urgence pour le Vietnam à obtenir la levée du carton jaune: une délégation de la Direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la CE (DG-MARE) devrait se rendre en ce mois-ci au Vietnam pour évaluer du règlement INN au pays.

Si les problèmes sont résolus, le pays recevra un "carton vert" ou un "carton rouge" dans le cas contraire où il fera l’objet d’une série de mesures qui vont jusqu’à la possible exclusion de ses produits issus de la pêche dans l’UE.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le tourisme expérientiel, cette autre façon de voyager

Ngàn Chuông : les grandes merveilles du petit Sa Pa Du fait de sa beauté immaculée, la chute d’eau de Ngàn Chuông fait partie des destinations les plus courues de la province septentrionale de Quang Ninh.