19/06/2018 11:31
L’environnement d’investissement du Laos s’améliore nettement avec environ 4.120 entreprises étrangères autorisées au pays entre janvier et juin 2018, a estimé le Premier ministre laotien Thongloun Sisoulith.
>>Le Laos lance un appel pour améliorer l'environnement de l'investissement
>>Le Laos, nouvelle destination des investisseurs japonais

Le Premier ministre laotien Thongloun Sisoulith. Photo: Xinhua/VNA/CVN

Lors de la 5e session de la VIIIe législature de l’Assemblée nationale du Laos, ouverte le 6 juin, le dirigeant laotien a précisé que le fonds d’investissement des entreprises étrangères au Laos était estimé à 3,72 milliards de dollars. La somme va essentiellement dans les projets de centrales hydrauliques, d’exploitation minière, d’autoroute et de tourisme, selon Vientiane Times.

Thongloun Sisoulith a affirmé que le gouvernement laotien continuait à lever les obstacles et à régler les difficultés pour favoriser les activités des entreprises étrangères. Il va continuer d’améliorer le mécanisme du guichet unique et celui de gestion au ressort central comme local. Concrètement, le Laos va supprimer certaines formalités d’approbation de l’investissement, accélérer le rythme des projets et assurer plus de transparence, a-t-il ajouté.

Selon un récent rapport de la Banque mondiale, le Laos a connu une croissance économique plus élevée que celle de la région. Mais, le pays doit faire face à une dette publique élevée. Le Laos va atteindre en 2018 une croissance de 6,7% mais la dette publique représentera 61% de son PIB, comme en 2017.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Hang Kia - Pà Cò, une destination touristique en plein essor Situées dans le Nord-Ouest à une altitude de 1.200 à 1.500 m au-dessus du niveau de la mer, les communes de Hang Kia et Pà Cò de la province de Hoà Binh bénéficient d’un climat agréable toute l’année, d’une nature généreuse et abritent une importante communauté H'mông.