16/02/2018 15:24
Pays hôte de l’APEC 2017, le Vietnam a réussi l’organisation des événements du Forum de coopération économique pour l’Asie-Pacifique. Cette édition a permis de définir les nouvelles orientations de partenariat dans la région, pour l’intérêt des populations et des entreprises.
>>2017, une année réussie pour la diplomatie vietnamienne 
>>Le Vietnam a terminé l’Année de l’APEC 2017 en apothéose
>>Le Vietnam est la force du succès de l’APEC

Le Vietnam a organisé avec succès l’Année de l’APEC 2017 avec plus de 200 conférences et dialogues.
Photo : VNA/CVN

L’APEC 2017 était "un succès" de la diplomatie vietnamienne, comme l’a souligné le président de la République, Trân Dai Quang, dans son récent article "Le succès de l’Année de l’APEC 2017 et de la Semaine de haut rang - le rôle et la position du Vietnam". D’après lui, ce grand évènement a contribué à mettre en avant l’importance du forum, reconnu comme le premier mécanisme de coopération économique régionale. "Ce succès a marqué un jalon important dans le processus d’intégration internationale du Vietnam, mais aussi dans la mise en œuvre de la multilatéralisation de la diplomatie vietnamienne, pour la paix, la coopération et le développement du monde", peut-on lire dans son texte.

Un avenir radieux promis aux économies membres

Les fruits de l’Année de l’APEC 2017 devraient permettre au Vietnam de mieux assumer ses responsabilités au niveau international dans les temps à venir, de conforter sa candidature au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU pour le mandat 2020-2021 ainsi qu’à la présidence tournante de l’ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) en 2020, a-t-il ajouté. Pour sa part, le vice-Premier ministre vietnamien et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh, président du Comité national de l’APEC 2017, a déclaré à la presse que la plus grande réussite de cette année était que "ce forum continuait de promouvoir la coopération  économique, ainsi que les valeurs fondamentales de la libéralisation du commerce et de l’investissement, le soutien au système commercial multilatéral".

La Semaine de haut niveau de l’APEC 2017, tenue en novembre dernier dans la ville de Dà Nang (Centre), était l’une des rares au cours des dix dernières années ayant réuni la totalité des 21 hauts dirigeants des économies membres. Cela a traduit l’intérêt et l’importance accordés par la région et le monde à l’APEC et au Vietnam.

Dans le cadre de la Semaine de haut niveau de l’APEC 2017, le Sommet des affaires du Vietnam a favorisé les rencontres directes entre hommes d’affaires.
Photo : Linh Thao/CVN

L’Année de l’APEC 2017 s’est déroulée dans le contexte régional et mondial en pleine évolution, notamment depuis fin 2016, avec la montée des idées protectionnistes et antimondialisation, en particulier au sein de grandes économies membres du Forum. L’émergence de ces tendances fait peser une menace sur les valeurs fondamentales véhiculées par l’APEC, que sont la liberté et l’ouverture du commerce et de l’investissement, et a une influence négative sur la mise en œuvre des Objectifs de Bogor (1). L’APEC se trouvait donc devant l’obligation d’être à la hauteur de son rôle de leader dans la région.

Le Vietnam est ainsi parvenu à réconcilier les divergences de points de vue entre les économies membres pour que l’APEC parvienne à trouver un consensus sur des sujets importants. En tant que pays hôte, le Vietnam a coopéré activement avec les autres économies membres dans la mise en œuvre des initiatives afin de surmonter les obstacles relevés dans le rapport de mi-mandat sur le rythme de la réalisation des Objectifs de Bogor.

Définir de nouvelles orientations

Lors de la Semaine de haut niveau de l’APEC 2017, les dirigeants des économies membres ont adopté la Déclaration de Dà Nang pour mettre en œuvre le programme intitulé "Créer un nouveau dynamisme et cultiver un avenir commun". Ils ont réaffirmé les engagements pris pour "atteindre en 2020 les Objectifs de Bogor en termes de commerce et d’investissement dans la région Asie-Pacifique". L’idée est d’"agir davantage pour promouvoir un environnement propice à l’investissement en Asie-Pacifique". Les leaders ont souligné le rôle crucial de l’APEC dans "la mise en valeur d’un système commercial multilatéral fondé sur une réglementation simplifiée, équitable et transparente".

Ces engagements des dirigeants de l’APEC démontrent la détermination des économies membres à défendre les valeurs fondamentales du Forum. "Ces engagements ont une grande signification symbolique au-delà de la région dans un contexte où le protectionnisme est de plus en plus à la mode", a affirmé le chef de l’État vietnamien Trân Dai Quang.

La Semaine de haut rang de l’APEC 2017 en novembre dernier à Dà Nang (Centre) a réuni tous les 21 dirigeants des économies membres.
Photo : VNA/CVN

Les initiatives du Vietnam sont appréciées

Les initiatives du Vietnam ont fait consensus au sein des économies membres. Précisément, lors de la 25e Conférence des dirigeants de l’APEC en novembre dernier à Dà Nang, le Plan d’action sur le développement inclusif de l’économie, des finances et de la société a été adopté. Cette initiative du Vietnam vise à stimuler la croissance économique, à favoriser le développement durable et la prospérité de la région Asie-Pacifique.

Lors d’une rencontre avec la presse organisée à l’issue de la Semaine de haut niveau de l’APEC, David Toua, président du Conseil consultatif des entreprises de l’APEC (ABAC) 2018, a partagé : "Le développement inclusif est très important pour les économies de l’APEC. C’est la raison pour laquelle, la majorité des membres du Forum soutiennent fortement cette initiative du Vietnam". Toujours selon lui, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, pays hôte de l’APEC 2018, fera du développement inclusif une priorité de la coopération de l’APEC cette année.

Une autre initiative du Vietnam a également reçu un fort soutien des dirigeants de l’APEC : le développement des ressources humaines à l’ère numérique. Cette initiative vise à aider les travailleurs des économies membres à mieux s’adapter aux changements rapides du marché du travail bouleversé par la 4e révolution industrielle. En particulier, pour la première fois, les dirigeants de l’APEC et de l’ASEAN ont pu échanger sur le thème "Créer une nouvelle dynamique en Asie-Pacifique". Ce dialogue a été l’occasion pour les dirigeants de ces deux entités de partager leurs visions communes sur le développement économique, de définir les orientations de coopération afin de faire face aux défis du monde de demain.

En plus de ces deux initiatives, trois autres propositions du Vietnam ont été adoptées lors des conférences interministérielles et des réunions des hauts officiels de l’APEC 2017. Il s’agit du Plan d’action pour 2018-2020 sur la sécurité alimentaires et les changements climatiques, du Programme cadre de facilitation du commerce électronique transfrontalier, et de celui de promotion de l’innovation et de la start-up.

Actuellement, les membres de l’APEC représentent 78% du volume des investissements directs étrangers au Vietnam.
Photo : Danh Lam/VNA/CVN

L’APEC a été créé en 1989 dans le but d’améliorer la croissance économique et la prospérité pour la région et de renforcer la communauté Asie-Pacifique. Il compte 21 économies membres que sont l’Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, la Chine, Hong Kong (Chine), l’Indonésie, le Japon, la République de Corée, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Pérou, les Philippines, la Russie, Singapour, Taipei chinois, la Thaïlande, les États-Unis et le Vietnam, lesquels représentent près de 60% du PIB et environ 47% du commerce mondial. Le Forum est considéré comme une pépinière d’initiatives et d’idées pour promouvoir le développement économique.
Le Vietnam est devenu membre de ce forum en 1998 et avait organisé avec succès l’APEC 2006. 

Note : (1). Les Objectifs de Bogor sont un des principaux objectifs de l’APEC. Leur adoption en 1994 est un important jalon dans l’histoire de ce forum régional. Cette année-là, les dirigeants de l’APEC se sont réunis à Bogor, en Indonésie, déterminés à poursuivre et à atteindre l’objectif de libéralisation du commerce et de l’investissement, prévu pour 2010 pour les pays développés de l’Asie-Pacifique, et pour 2020 pour ceux en développement. Les Objectifs de Bogor sont devenus l’objet de la coopération de l’APEC pour 2020 afin d’en faire l’une des zones de libre-échange et d'investissement de premier rang du monde.
                                  
Linh Thao/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.