17/08/2019 16:22
Située sur les rives de la rivière Thach Han, la citadelle de Quang Tri est connue pour avoir été le théâtre de bombardements acharnés pendant la guerre américaine au Vietnam. Elle attire de plus en plus de visiteurs dont les anciens combattants et leurs proches.

>>Victoire de Truông Bôn, "symbole sacré du patriotisme", dit le Premier ministre
>>Le Premier ministre rencontre d'anciens combattants de la citadelle de Quang Tri

 

L'ancienne citadelle de Quang Tri a été classée en 1986 site historique national particulièrement important.


L'ancienne citadelle de Quang Tri (Centre), un jour d'août 2019, 47 ans après la bataille de 81 jours et nuits en 1972, l'une des plus féroces de la guerre du Vietnam (1954-1975). Dinh Duc Cuong et sa mère sont revenus au vieux champ de bataille. "C’est ici que mon père et ses camarades ont combattu. Mon père est tombé au champ d’honneur, quand j'avais seulement 4 ans. Il nous a quittés éternellement lors de la bataille à la citadelle de Quang Tri en 1972", a-t-il partagé. 

Cette année, M. Cuong emmène sa mère de 81 ans au cimetière de Truong Son  (province de Quang Tri), afin de rendre hommage aux héros morts pour la Patrie dont son père. "Mon fils et moi ont déposé des fleurs et de l'encens sur les tombes, exprimant nos sentiments respectueux et notre profonde reconnaissance envers ceux qui sont tombés pour la cause de la libération et de la réunification nationales", a ajouté Vu Thi Miên, mère de Dinh Duc Cuong.
 

Un coin du musée situé au sein de la citadelle de Quang Tri.


Site historique national 

L'ancienne citadelle de Quang Tri est située à seulement 12 km du chef-lieu du même nom. Elle a été le théâtre de violentes mais illustres batailles en 1972 pendant la guerre du Vietnam. La victoire qui s'en suivra aura contribué à la poursuite des négociations des Accords de paix de Paris de 1973 dans un sens favorable à Hanoï, constituant de fait l'une des premières prémices de l'Offensive générale du printemps 1975.

L'ouvrage a été classé comme site historique national particulièrement important en 1986 par le ministère de la Culture et de l’Information (actuel ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme).


L'ancienne citadelle de Quang Tri a été construite en 1809, en terre battue, sur l’ordre de l'empereur Gia Long, le fondateur de la dynastie impériale des Nguyên (1802-1945). Elle a été reconstruite en brique en 1837, sous le règne de Minh Mang, le deuxième empereur de cette dynastie. S'étendant sur près de 20 ha, elle est entourée de douves et dotée de quatre grandes portes s'ouvrant aux quatre points cardinaux. 

Suite à la signature des Accords de Genève en 1954, la ligne de démarcation séparant le Nord et le Sud du Vietnam a été fixée au 17e parallèle. La cité municipale de Quang Tri, qui abrite la citadelle du même nom, était alors devenue le centre politique, militaire et économique de cette province. La guerre a changé le cours de l’histoire et la citadelle qui s'imposait au cœur de la cité municipale de Quang Tri a soudainement occupé une position stratégique. C'est à cet endroit que se sont déroulés les événements les plus importants du conflit entre 1954 et 1971. Mais l’apogée a, sans nul doute, été la bataille de l’été 1972, qui a duré 81 jours opposant les soldats vietnamiens à l’armée américaine.
 

De nombreuses personnes viennent à la citadelle de Quang Tri afin de visiter le vieux champ de bataille.


Suite aux bombardements et tirs d’artilleries américains durant ces 81 jours (entre le 28 juin et le 16 septembre 1972), la citadelle a été quasiment rasée. Seules quelques parties subsistent aujourd’hui. Une restauration partielle a été entreprise entre 1993 et 1995. Ses douves, quelques ponts et la porte principale ont été remis en état. Un monument à la mémoire de cette bataille a été édifié au milieu de la citadelle, avec 81 bas reliefs en bronze représentant ses 81 jours de lutte.

Un lieu commémoratif

Avec l’aide de l’État, la citadelle de Quang Tri est en train d’être restaurée pour devenir un lieu commémoratif où les habitants viennent rendre hommage aux héros morts pour la Patrie. Le monument est considéré comme une tombe commune dédiée à la mémoire des milliers de soldats vietnamiens sacrifiés durant ces 81 jours pour protéger la citadelle de Quang Tri. 

Ce vestige est devenu un célèbre 
site du tourisme de mémoire.
 

Texte et photos: Phuong Mai/CVN



 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrir les secrets de fabrication des gâteaux de lune

Ban Giôc, les plus grandes chutes d’Asie du Sud-Est Situées dans la province septentrionale de Cao Bang, à la frontière avec la Chine, les chutes de Ban Giôc sont les plus grandes d’Asie du Sud-Est. C’est une destination formidable pour les touristes désireux de sortir des sentiers battus.