02/10/2018 14:50
Dô Muoi, ancien membre du Bureau politique, ancien secrétaire général du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), est décédé le 1er octobre, à l'hôpital militaire central 108 (Hanoï), après une grave maladie, malgré les soins du Parti, de l’État, des médecins dans et hors du pays ainsi que de sa famille.
>>Décès de l’ancien secrétaire général du PCV, Dô Muoi
>>Le leader du Parti rend visite à deux hauts anciens dirigeants

Dô Muoi (2e à droite), ancien secrétaire général du Comité central du PCV, lors d'une rencontre avec des habitants en banlieue de Hanoï, le 1er novembre 1992. Photo: VNA/CVN                                              

Durant sa cause révolutionnaire, Dô Muoi, à n'importe quel poste, a bien accompli les grandes tâches confiées par le Parti, l'État et le peuple, en gardant une noblesse d'âme et les qualités des communistes. Il fut toujours dévoué pour le pays et le peuple vietnamiens.  

Il a participé tôt aux activités révolutionnaires. À l’âge de 19 ans, il a rejoint le mouvement du Front populaire du Vietnam. En 1939, il est devenu membre du Parti communiste indochinois. Il a été arrêté en 1941 et condamnée à 10 ans de prison ferme à Hoa Lo (Hanoï). En mars 1945, il s’est évadé pour poursuivre ses activités révolutionnaires. Il a dirigé le soulèvement général qui a permis la prise du pourvoir à Hà Dông.

Il s’est forgé au cours des périodes de résistance, d’édification et de défense de la Patrie pour devenir un dirigeant au caractère ferme, vif, décisif et attaché au peuple. Il a assumé de nombreux postes, apportant de grandes contributions à la cause révolutionnaire du Parti et de la nation.

Dans la Résistance contre les colonialistes français, il était secrétaire du Comité du Parti de certaines provinces deltaïques du Bac Bô, secrétaire du Comité de circonscription du Parti et président du Comité de résistance administrative et commissaire politique-commandant de la zone mixte III et de la zone de la rive gauche du fleuve Rouge. Il était également chef de certains ministères et secteurs, a participé à la direction du gouvernement, et était secrétaire général du Parti. Il était aussi député de l’Assemblée nationale des IIe, IVe, Ve, VIe, VIIe, VIIIe et IXe législatures.

De la fin des années 1970 au milieu des années 1980, en tant que vice-président puis président du Conseil des ministres, Dô Muoi, en coordination avec de nombreux dirigeants et responsables, a proposé au Parti et au gouvernement de solutions créatives dans la direction pour valoriser la démocratie dans l'économie, renouvelant ainsi progressivement le modèle de développement économique.

En tant que secrétaire général du Parti (juin 1991-décembre 1997), avec ses  expériences, Dô Muoi a, de concert avec le Comité central, le Bureau politique, le Secrétariat du Parti, dirigé l'ensemble du Parti, du peuple et de l'armée pour continuer de mettre en œuvre la ligne de Renouveau, de construire et de défendre la Patrie.

Ces dernières années, malgré son âge avancé, il continuait d'apporter ses avis au Parti et à l’État, en suivant de près les acquis du pays et étant toujours préoccupé par les difficultés du peuple.

Dô Muoi est décédé. La Patrie et le peuple garderont de lui l’image d’un communiste exemplaire, intime, loyal, ainsi qu'un ardent révolutionnaire, dévoué pour le Parti et le peuple.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.