04/10/2020 16:43
La ville de Dà Nang, le plus grand hot spot de COVID-19 du pays il y a deux mois, a accueilli les premiers vacanciers le 4 octobre après plus de deux mois de suspension de ses services touristiques en raison de la résurgence du coronavirus.
>>COVID-19 : aucune nouvelle infection signalée dimanche matin 4 octobre
>>COVID-19 : dissolution de l'hôpital de campagne de Hoà Vang à Dà Nang
>>Le tourisme vietnamien pâtit du coronavirus

La ville de Dà Nang (Centre) accueillit ses premiers touristes post épidémie.
Photo: VNA/CVN

Concrètement, 55 voyageurs ont été amenés à Dà Nang par un vol de Vietnam Airlines atterrissant à l'aéroport de Dà Nang à 9h35 du matin. En tant que premiers touristes à Dà Nang après une suspension de services de deux mois, ils ont été accueillis par des responsables locaux du tourisme. Ils bénéficient de nombreux avantages, y compris un séjour dans un hôtel quatre étoiles au lieu d'un hôtel trois étoiles réservé précédemment, et une fête de bienvenue gratuite le soir.

Les touristes restent à Dà Nang trois jours et deux nuits jusqu'au 6 octobre. Ils prévoient de visiter les principales attractions touristiques de la ville, notamment le site touristique Bà Nà Hills, Ngu Hành Son, la pagode Linh Ung, la péninsule de Son Trà et la plage My Khê.

Mai Thi Thanh Hai, directrice adjointe du Centre de promotion du tourisme de Dà Nang, a déclaré que le secteur du tourisme local s'était engagé à garantir la sécurité de tous les touristes venant à Dà Nang.

Le service municipal du tourisme a travaillé avec des voyagistes de la ville pour garantir la mise en œuvre efficace des mesures de prévention de l'épidémie. Actuellement, 477 hôtels locaux ont repris leurs activités et 11 des 16 sites touristiques ont rouvert la porte aux visiteurs.

VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
«Bún Ốc Bà ngoại» transmet les valeurs de la cuisine vietnamienne

Excursion au village des chapeaux iconiques Le village de Chuông, situé à plus de 30 km du centre-ville de Hanoï, est réputé depuis longtemps pour la fabrication de chapeaux coniques en feuilles de latanier.