27/12/2018 18:40
Une fois publié et vendu au Vietnam sous le nom Tim vê suc manh vô biên (Trouvez le pouvoir illimité), dans cette réédition, The monk who sold his Ferrari ou Vi tu si ban chiêc Ferrari (Le moine a vendu la Ferrari) en version vietnamienne est une version supplémentaire, complète et continue à être un livre classique sur des sujets inspirants, poursuivre des idéaux de vie, vers la vie heureuse du célèbre auteur Robin Sharma.
>>Un livre sur la gastronomie vietnamienne dans les librairies en Italie
>>L’auteur Nguyên Nhât Anh rend fous les lecteurs à Hanoï
>>Publication des mémoires de Michelle Obama au Vietnam

Couverture du livre Le moine qui vendit sa Ferrari.

Robin Sharma n’est pas un inconnu au Vietnam. En effet,  depuis 1997, "Vi tu si ban chiêc Ferrari" est un phénomène. L’ouvrage figure sur la liste des best-sellers, avec plus de 4 millions d'exemplaires vendus dans 50 pays du monde. De jeune auteur anonyme, Robin Sharma s’est transformé en véritable vedette.

Vi tu si ban chiêc Ferrari, c’est l’histoire de Julian Mantle, un grand ténor du barreau qui à force de mener une vie déséquilibrée, sera victime d’une crise cardiaque en plein tribunal. Après avoir ainsi frôlé la mort, il traverse une crise spirituelle qui le mène à se poser les grandes questions de la vie. Pour trouver le bonheur, il entreprend un voyage dans l’Himalaya, où il rencontre un peuple qui lui inculquera les "sept vertus éternelles". Le livre est une sorte de guide, qui nous reconnecte aux sources du courage, de la joie et de l’équilibre.

Robin Sharma retrace sans doute sa propre vie, puisque lui-même a été avocat avant d’abandonner sa carrière.

Avec Le moine qui a vendu sa Ferrari, l’auteur a voulu transmettre ce message: "Tout le monde est capable de maîtriser son propre destin. Les tâches que nous devons accomplir ne sont pas au-dessus de nos capacités et les difficultés que cela entraîne ne sont pas excessives. Tant que nous croyons en nos croyances, nos idéaux et notre volonté indomptable, nous réussirons".

Texte et photo: Minh Thu/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

Voyage spirituel: quand les moines servent de guides La saison estivale est le temps idéal pour que chacun puisse se relaxer ou s’évader en voyageant, faire du bénévolat ou encore rendre visite à des proches. C’est aussi l’occasion de faire une pause hors du monde, dans un lieu de retraite spirituelle.