09/11/2021 22:38
Le lancement du satellite vietnamien NanoDragon permettra au Vietnam d'accumuler des expériences, de développer des équipes, d'établir un réseau de fournisseurs, de perfectionner le processus, pour développer de prochains satellites made in Vietnam, a déclaré à l’Agence Vietnamienne d’Information Pham Anh Tuân, directeur général du Centre spatial national relevant de l'Académie nationale des sciences et  technologies.
>>NanoDragon lancé dans l’espace, un jalon de l'industrie spatiale vietnamienne
>>Le satellite NanoDragon a été mis sur orbite au Japon
>>Le lancement du satellite vietnamien NanoDragon de nouveau reporté

Des chercheurs japonais à côté du satellite vietnamien "NanoDragon".
Photo : VNA/CVN

Le Vietnam s'est lancé dans des recherches sur un certain nombre de domaines scientifiques et technologiques aérospatiaux dans les années 1980, mais ceux qui maîtrisent les technologies aérospatiales, en particulier les technologies satellitaires, sont menés depuis 2006, a noté Pham Anh Tuân.

Le secteur met en œuvre un projet national clé pour construire le Centre spatial vietnamien (VNSC) avec des composants majeurs tels que la construction d'un système d'infrastructure technique, la formation de ressources humaines de haute qualité et le transfert de technologies satellitaires pour créer une base solide pour la réalisation de l'objectif des technologies principales de la conception et la fabrication de nanosatellites, qui figuraient dans la stratégie de développement et d'application des sciences et technologies aérospatiales jusqu'en 2030 qui a été récemment approuvée par le Premier ministre.

C’est en avril 2021 que la Stratégie pour le développement et l’application des sciences et technologies spatiales à l’horizon 2030 a été approuvée, pour stimuler l’application généralisée de nouveaux acquis en la matière au service de tous les aspects socio-économiques, contribuant à garantir l’indépendance, la souveraineté, l’intégrité territoriales et les autres intérêts nationaux.

La stratégie a défini de nombreuses tâches et solutions pour le développement et l’application des sciences et technologies spatiales d’ici à 2030, notamment compléter le cadre institutionnel et juridique national ; investir dans la recherche scientifique et développement technologique, la construction d’infrastructures techniques ; développer des ressources humaines ad hoc et le marché ; renforcer la coopération internationale et la sensibilisation aux sciences et technologies spatiales. En particulier, l’investissement dans la construction d’infrastructures techniques est une tâche essentielle et fondamentale pour le développement des sciences et technologies spatiales.

Le Vietnam a jusqu’à présent placé six satellites en orbite, à savoir Vinasat-1 en 2008, Vinasat-2 en 2012, VNREDSat-1 et PicoDragon en 2013, et MicroDragon en 2019. Après MicroDragon, NanoDragon, développé par le VNSC, a été lancé dans l’espace au Japon mardi 9 novembre vers 09h55 (heure locale), depuis le Centre spatial d'Uchinoura, préfecture japonaise de Kagoshima.

Il est le résultat du projet "Nano-class satellite development, launch and trial operation", dans le cadre du Programme national des technologies spatiales de 2016 à 2020. Sa conception, son intégration et ses tests fonctionnels ont été entièrement réalisés au Vietnam par des chercheurs du VNSC.

Le pays envisage de lancer d’ici à 2023 deux autres satellites, LOTUSat-1 et LOTUSat-2.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Le Vietnam et le Cambodge coopèrent pour la reprise du tourisme international Le directeur général adjoint de l'Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a exprimé sa conviction que l'industrie touristique vietnamienne et cambodgienne surmonterait bientôt les difficultés causées par la pandémie et rétablirait rapidement les activités touristiques nationales et internationales.