09/08/2021 13:07
L'ASEAN Green Initiative (AGI- initiative verte de l'ASEAN) a été lancée dans le but d'intensifier les efforts de restauration et de planter au moins 10 millions d'arbres indigènes au cours des 10 prochaines années.
>>ASEAN: de nombreux risques d'incendies de forêts
>>La 4e table ronde des présidents de tribunaux de l’ASEAN sur l’environnement

Planter des mangroves dans la réserve maritime du parc national de Nui Chua, district de Ninh Hai, province de Ninh Thuân.
Photo : VNA/CVN

Cette initiative a été démarrée par le Centre de l'ASEAN pour la biodiversité (ACB) en collaboration avec le Secrétariat de l'ASEAN, à l'occasion du 54e anniversaire de la fondation de l'Association des Nations d'Asie du Sud-Est (ASEAN) (le 8 août).

Afin d'exprimer la coopération et le fort engagement des 10 pays membres de ASEAN dans la conservation de la biodiversité et de la restauration des écosystèmes dans la région, l'AGI s'oriente vers l'établissement des normes pour la reconnaissance des activités et des programmes de plantation d'arbres dans la région, visant à restaurer les forêts et à améliorer la vie et les moyens de subsistance de la population.

AGI est financé par l'Union européenne (UE) et l'Agence allemande pour la coopération internationale (GIZ) via le Projet de conservation et de gestion de la biodiversité des zones protégées de l'ASEAN (BCAMP) et la deuxième phase du Projet de renforcement institutionnel de la biodiversité dans l'ASEAN.

Le lancement et la mise en œuvre de l'IAG sont conformes à la Décennie des Nations Unies pour la restauration des écosystèmes - le mouvement mondial pour faire avancer les objectifs et les engagements de restauration lancé cette année.

Couvrant 60 % des tourbières tropicales du monde, 42% des mangroves et 15% des forêts tropicales, l'ASEAN joue un rôle important dans l'appel mondial à la restauration des écosystèmes et à la conservation de la biodiversité. L'ASEAN est également vulnérable aux risques liés au climat et aux activités humaines.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le lotus dans l’objectif du photographe Trần Bích

Le secteur touristique de Hanoï s'adapte à la nouvelle situation Si la 4e vague de COVID-19 a fortement impacté le tourisme au Vietnam, entre autres à Hanoï, elle a également ouvert des opportunités pour restructurer cette industrie, changer les approches du marché et aligner les produits sur la demande des voyageurs et la réalité.