19/09/2020 06:36
L’automne ouvre traditionnellement la saison des mariages, mais celle-ci est mondialement perturbée par le COVID-19. Un peu partout, des cérémonies sont annulées ou reportées. Pourtant, ce couple vietnamien a su faire preuve de flexibilité pour s’unir.
>>Turquie : impactés par le virus, les fastueux mariages ne sont pas à la noce
>>"Oui" aux temps du virus : les Chinois se marient en ligne

Chez la famille de la fiancée avant la cérémonie.
Photo : TN/CVN

Habillés en costumes avec veste et áo dài (tunique traditionnelle des Vietnamiens) ainsi qu’avec un beau maquillage comme si c’étaient de vraies fiançailles, Lê Viêt Tiên et Trân Thuy Tuong Vân, 27 ans,  main dans la main, entrent dans le salon et se placent devant un écran de télévision avant de saluer leurs proches au Vietnam. Ce couple, qui vit à Singapour, est en train de réaliser sa cérémonie de fiançailles à l’étranger et en ligne.

Ces deux jeunes s’étaient rencontrés en faisant leurs études à Singapour. Une fois diplômés, ils ont décidé d’y rester travailler et sont tombés amoureux. Ils sont ensemble depuis trois ans.

En février dernier, ils ont décidé de s’unir en demandant leur acte de mariage dans leur pays d’accueil. Ils avaient prévu d’organiser leurs fiançailles début août et leur mariage l’année suivante.  

Souplesse, la clé de fiançailles réussies

Fiançailles en ligne du couple à Singapour.
Photo : TN/CVN

Mais la pandémie de COVID-19, qui sévit toujours à Singapour et au Vietnam, a bouleversé leur plan. Tiên et Vân ont cherché par tous les moyens à rentrer dans leur pays natal. En vain. Ils ont alors décidé  d’annuler leurs fiançailles.

Fin juillet, la mère de la future épouse apprenait malheureusement qu’elle était atteinte d’un cancer et qu’elle devait être hospitalisée. Elle souhaitait absolument voir les fiançailles de sa fille.
  
Après discussion, les deux familles sont tombées d’accord pour les organiser quoi qu’il arrive. Le couple a ainsi pu se réunir avec les familles et les proches, sur Internet. La famille du futur époux vivant à Hanoï a dû se rendre à Hô Chi Minh-Ville où habite la famille de sa future mariée pour participer à la cérémonie. 

"Au début, c’était un peu bizarre pour moi. Mais je voulais quand même une rencontre entre nos familles et nous. Elle s’est faite en ligne très simplement mais aussi solennellement entre nos proches", partage Vân.

Les préparatifs des futurs conjoints à Singapour ont été plus simples. Vân a acheté des fleurs pour décorer le salon. Une télévision était connectée à Internet. Sa copine a pris en charge l’ao dài et le maquillage Dans ce moment important, le futur époux pensait même qu’ils étaient chez eux au Vietnam et a agi en respectant les coutumes, à distance. Il s’est tenu devant la porte, alors que ses parents, au Vietnam, entraient dans la maison de son épouse. En même temps, il les suivait aussi dans sa maison à Singapour. Puis, il a amené la future mariée au salon.

Les fiancés saluent leurs proches par le biais d’Internet.
Photo : TN/CVN

Devant l’écran de télévision, tous les deux ont salué leurs proches, écouté le discours des représentants des deux familles comme l’exige la tradition. Une fois le discours terminé, le prétendant a passé l’anneau de fiançailles au doigt de sa future épouse, de manière à ce leurs proches en témoignent.

Pour que cette cérémonie soit parfaite, la famille de la future mariée au Vietnam s’est préparée pendant plusieurs semaines. Le père de Vân a acheté une nouvelle télévision connectée à Internet. Des tablettes et des téléphones portables ont été installés dans de nombreux coins de la maison décorée pour l’occasion.  

"Malgré  la pandémie, la famille du futur mari n’a pas hésité à aller à Hô Chi Minh-Ville pour l’union de son fils. Ce jour-là, il restait seulement 15 minutes avant l’événement, notre connexion Internet était instable. Mais, tout s’est finalement bien passé", se souvient M. Khoa.

Selon lui, bien que les fiançailles aient été organisées en ligne, elles ont été très intimes et solennelles. De plus, les distances de sécurité ont été respectées pour limiter les risques de contamination au COVID-19.

"Je suis très heureuse. Après tant de difficultés, nos fiançailles sont réussies. La chose la plus importante est en fait de trouver des solutions adaptées à la situation. Le virus ne peut pas pénaliser notre amour", raconte la fiancée pour l’un des plus beaux jours de sa vie.
Huong Linh - TN/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.