08/06/2015 16:05
Une soixantaine d’associations vietnamiennes, françaises, franco-vietnamiennes opérant dans divers secteurs comme l’éducation et la formation, l’humanitaire, l’économie, la culture..., se sont réunis le 6 juin à Montreuil, en banlieue de Paris, à l’occasion de la Journée des Associations d’amitié et de solidarité avec le Vietnam.

>>Bientôt un débat sur le développement durable au Vietnam à Montreuil

Il s’agit de la 2e édition de cette journée d’amitié avec le Vietnam, la première le 19 mai 2012 à Choisy-le-Roi. Un événement à l’initiative de l’ambassade du Vietnam en France en coordination avec la municipalité de Montreuil.
 

L’ambassadeur du Vietnam en France, Nguyên Ngoc Son (au micro), prend la parole lors de la cérémonie d’ouverture, le 6 juin à Montreuil.  


À la cérémonie d’ouverture, l’ambassadeur du Vietnam en France, Nguyên Ngoc Son, a exprimé ses remerciements au maire et à la municipalité de Montreuil pour les facilités mises à la disposition des participants. Il a tenu à remercier également toutes les associations qui ont préparé l’événement depuis plusieurs mois, notamment l’Union générale des Vietnamiens de France (UGVF) et l’Association d’amitié franco-vietnamienne (AAFV) pour leur forte mobilisation à travers leur réseau de comités locaux et à tous les artistes qui ont animé le Grand Village associatif, situé place Jean Jaurès en face de l’Hôtel de ville.

Relations étroites entre les deux peuples

Selon l’ambassadeur, si les relations entre le Vietnam en France sont étroites, c’est parce que les échanges entre les deux peuples sont intenses et animés par un dense réseau d’associations. L’histoire commune a aussi créé des liens profonds, dont les associations font partie, et les actions de ces dernières à leur tour ont rendu plus fraternels  les liens bilatéraux.

«Les associations que vous représentez aujourd’hui accompagnent le Vietnam depuis des décennies sur son chemin du développement et de l’intégration internationale. Les actions menées en faveur du Vietnam et des Vietnamiens, que ce soit au Vietnam ou en France, à votre propre initiative ou dans le cadre de la coopération décentralisée ou étatique, répondent toutes aux besoins du Vietnam: l’éducation et la formation professionnelle, la santé dans le sens le plus large, l’environnement, l’humanitaire et la lutte contre la pauvreté et les conséquences de la guerre, la culture et la francophonie», a-t-il fait remarquer.
 

L’ambassadeur du Vietnam en France, Nguyên Ngoc Son (1er à droite) et le maire de la municipalité de Montreuil, Patrice Bessac (2e à droite), conversent avec des habitants de Montreuil.


Le diplomate a également estimé que ces projets, souvent modestes par leur taille, sont menés avec amour et passion. Ils concourent à améliorer la vie des populations les plus démunies, à renforcer les compétences des ressources humaines dont le Vietnam a particulièrement besoin, à sensibiliser les décideurs politiques et la population aux nouveaux enjeux du développement. «Avec tout ce travail de terrain de longue haleine, c’est non seulement du matériel, des équipements mais également et surtout de l’expertise, du savoir-faire que vous avez apportés au Vietnam. Nous y sommes sensibles et profondément reconnaissants», a-t-il souligné.

De son côté, le maire de Montreuil, Patrice Bessac, a fait part de son très grand plaisir d’accueillir à Montreuil la 2e édition de cette Journée des associations d’amitié et de partager ce moment important, symbole de l’amitié entre les deux peuples.

Il a souligné les amitiés solides de Montreuil avec le Vietnam qui reposent sur le respect mutuel, la connaissance de l’autre et le partage de valeurs et de combats communs. Il a indiqué que la municipalité de Montreuil a été de celles qui ont condamné et combattu sans relâche les aventures coloniales, qui ont soutenu avec constance le peuple vietnamien durant la guerre coloniale française d’abord, puis contre l’occupation américaine ensuite. «Dans sa séance extraordinaire du 19 décembre 1972, le Conseil municipal appelait les Montreuillois à agir pour que les peuples d’Indochine puissent décider librement de leur sort dans l’indépendance et la paix, pour que Nixon mette fin aux bombardements et que l’administration de Saïgon libère les détenus. De même, le 23 janvier 1973, le Conseil municipal décidait d’attribuer une aide financière conséquente à l’Union des maires du Nord Vietnam», a-t-il précisé.  
 

Un numéro artistique traditionnel du Vietnam présenté à Montreuil.


Dans le cadre de cette journée, de nombreuses manifestations se sont déroulées avec conférences-débats, échanges, projection de films sur le Vietnam, spectacle et diverses animations. Dans la matinée se sont tenus trois ateliers sur les thèmes «Solidarité et Santé», «Éducation et Francophonie», «Développement et Environnement». Ils ont été suivis d’une séance plénière où les délégués ont avancé des mesures pour mieux faire connaître le Vietnam en France et mieux coordonner les actions des associations.

Le point d’orgue a été le Grand Village, là où les assocations ont présenté leurs activités. Les Montreuillons ont été immergés dans une ambiance très vietnamienne avec artisanat, gastronomie, représentations artistiques, danse de la licorne, arts martiaux, défilé d’ao dài (tunique traditionnelle des Vietnamiennes), etc.

Dans un entretien accordé à l’AVI à cette occasion, Henry Dang, membre de la permanence de l’UGVF, chargé des relations extérieures, a souligné la signification de cette journée qui est de promouvoir la connaissance du Vietnam au sein de la population française, notamment en ce qui concerne la défense de la souveraineté vietnamienne en Mer Orientale. Pour sa part, Hélène Luc, ancienne sénatrice et présidente d’honneur de l’AAFV, s’est réjouie de la participation de nombreuses associations. D’après elle, lors des débats, les délégués ont avancé des propositions concrètes pour rendre plus efficaces les actions des associations et mieux répondre aux besoins de développement du Vietnam. Elle a aussi évoqué le procès de Trân Tô Nga, victime de l’agent orange, de nationalité française, contre les 37 compagnies chimiques américaines qui ont fabriqué ce produit toxique.
 

Texte et photos : Bích Hà/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Investissement égyptien dans les services de voyage au Vietnam La Sarl Wanna Explore Travel, basée en Égypte, s’est vu remettre le certificat d’investissement pour exploiter des services de voyage, de circuits touristiques et autres services de soutien à la navigation aérienne au Vietnam.