02/12/2018 14:40
Les États-Unis préparaient samedi 1er décembre les cérémonies nationales en l'honneur de George Herbert Walker Bush, 41e président des États-Unis (1989-1993), dont la mémoire était saluée des deux côtés de l'Atlantique.
>>Décès de l'ancien président américain George Bush à 94 ans
>>L'ex-président Bush hospitalisé au lendemain des obsèques de son épouse

L'ancien président des États-Unis, George Bush.
Photo: AFP/VNA/CVN

Le président Donald Trump participera bien aux obsèques, a annoncé la Maison Blanche samedi 1er décembre. Cette participation est notable en raison de l'incident provoqué par l'une des dernières volontés de l'ancien sénateur républicain John McCain, qui avait expressément demandé à l'occupant du Bureau ovale de ne pas venir aux siennes.

M. Trump a décrété une journée de deuil national mercredi 5 décembre, ordonnant la fermeture des administrations fédérales ce jour-là. Les drapeaux ont été placés en berne sur tous les bâtiments officiels pour trente jours. Les Bourses de New York et de Chicago vont observer une minute de silence lundi 3 décembre et resteront fermées mercredi 5 décembre.

"C'était vraiment un homme de grande qualité", a dit Donald Trump depuis Buenos Aires. "Il a pleinement vécu sa vie, une vie exemplaire, c'est sûr." Le dirigeant a annulé une conférence de presse prévue à la conclusion du G20, "par respect pour le président Bush".

Affaibli par une forme de la maladie de Parkinson, George H. W. Bush se déplaçait depuis des années en fauteuil roulant, sans jamais se départir d'un large sourire et de chaussettes multicolores. Son épouse, Barbara, est décédée en avril.

Le programme complet des prochains jours de cérémonies n'avait pas encore été dévoilé samedi 1er décembre.

Le cercueil doit arriver à Washington à bord de l'avion présidentiel de Donald Trump, a annoncé le dirigeant. Le grand public pourra se recueillir de lundi soir à mercredi matin, dans la rotonde du Capitole, qui restera ouverte en permanence. Une cérémonie en la cathédrale nationale de Washington aura ensuite lieu, puis la dépouille sera ramenée au Texas pour l'enterrement, probablement à College Station, où se trouve la bibliothèque présidentielle Bush.

Ses dernières paroles ont été pour son fils aîné, a rapporté James Baker, qui fut secrétaire d'État de Bush père, au New York Times. Il était alité chez lui, entouré de proches, conscient mais affaibli.

Son fils et ancien président George W. lui a parlé au téléphone. "Je t'aime aussi", aurait répondu le père, avant de s'éteindre.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).