24/11/2020 14:43
Dans le cadre de la visite au Vietnam du conseiller américain à la Sécurité nationale, Robert O'Brien, les deux parties ont signé un autre projet d'énergie thermique au gaz Long Son. Il s'agit du quatrième projet consécutif d'énergie thermique au gaz au Vietnam voyant la participation des investisseurs américains.
>>Le commerce vietnamo-américain en plein essor
>>Le secteur gazo-électrique du Vietnam attire les investisseurs américains

À la cérémonie de signature du projet d'énergie thermique de Long Son.
Photo : AEV/CVN

Selon Bloomberg, récemment, le groupe américain General Electric (GE) et des partenaires vietnamiens ont signé un protocole d'accord (MOU) sur le développement du projet de production d'électricité au gaz naturel liquéfié (GNL) Long Son.

La cérémonie de signature entre General Electric (GE), la compagnie générale de génération électrique 3 (Genco 3), la compagnie général Thai Binh Duong, la société par actions de conseil de construction électrique 2 (Pecc 2), Mitsubishi et le groupe TTC a eu lieu dans le cadre de la visite au Vietnam de Robert O'Brien, dimanche 22 novembre.

Selon les documents, le projet de GNL de Long Son fournira entre 3.600 et 4.500 MW au Vietnam. La première phase du projet aura une capacité de 1.200 à 1.500 MW. GE fournira des équipements, des services et apportera des capitaux d'investissement, d'une valeur totale d’un milliard d'USD.

"Le projet renforcera la sécurité énergétique et soutiendra le développement économique du Vietnam", a déclaré l'ambassadeur des États-Unis au Vietnam, Daniel Kritenbrink. Ce projet sera situé à Bà Ria-Vung Tàu. GE et ses partenaires ont consacré 2 ans à l'étude de faisabilité et au choix du site.

CPV/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La Russie lève les restrictions de voyage pour le Vietnam, la Finlande, le Qatar et l’Inde Le Premier ministre russe Mikhaïl Vladimirovitch Michoustine a signé le 25 janvier un décret selon lequel la Russie lève les restrictions à l’entrée sur son sol pour les citoyens de la Finlande, du Vietnam, de l’Inde et du Qatar à partir du 27 janvier.