15/04/2018 18:59
>>L'ONU n'a pas pu adopter une résolution 
>>Moyen-Orient : l'Occident a la mémoire courte

Samedi 14 avril, l'ambassadeur syrien aux Nations unies a condamné les frappes menées par les États-Unis en Syrie et a soutenu devant une réunion d'urgence du Conseil de sécurité que "la guerre froide était de retour". Bachar Jaafari a exprimé le "dégoût" de son pays vis-à-vis des frappes coordonnées des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France contre la République arabe syrienne. M. Jaafari a fait remarquer que quand bien même les États-Unis auraient eu connaissance de sites qui produiraient des armes chimiques en Syrie, ils auraient dû insister pour que l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) les inspecte au lieu de les bombarder. "S'ils connaissaient les emplacements de supposés centres consacrés aux armes chimiques, pourquoi n'en ont-ils pas fait part à l'OIAC au lieu d'attaquer mon pays?" a insisté l'ambassadeur syrien.
 
Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.