17/01/2020 22:43
L'ambassadeur américain au Vietnam, Daniel J.Kritenbrink, a visité jeudi 15 janvier la pagode Kim Liên à Hanoï où il a exécuté un rituel traditionnel du Nouvel An lunaire (Têt) vietnamien consistant à relâcher des carpes dans un lac pour faire ses adieux aux Génies du Foyer.
>>Quand les Génies quittent leur foyer pour le ciel…
>>Le 23e jour du 12e mois lunaire : la fête du Génie du Foyer

L'ambassadeur américain au Vietnam, Daniel J.Kritenbrink, relâche des carpes dans un lac pour faire ses adieux aux Génies du Foyer. 
Photo : Zing/CVN

À cette occasion, Thich Dàm Thành, bonzesse gestionnaire de la pagode Kim Liên, a raconté à l’ambassadeur américain l’histoire du site et des traditions du Têt vietnamien.

Daniel J.Kritenbrink a déclaré que c'était la troisième fois qu'il célébrait le Têt au Vietnam. Dans sa première année, il a appris à faire du "banh chung" (gâteau carré de riz gluant farci de viande et de haricots verts) et on lui a raconté la légende du "banh chung". L'année dernière, il a visité un jardin de fleurs de pêcher et a appris comment entretenir des plantes ornementales pour le Têt.

Le diplomate américain a partagé son plan pour célébrer le Têt prochain à Hanoï, disant qu'il voulait passer du temps avec sa famille et ses amis et déguster des plats traditionnels vietnamiens, en particulier le "banh chung".

L’ambassadeur a souligné que l’année 2020 constituait une étape importante pour les États-Unis et le Vietnam, car les deux pays célébreraient le 25e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques.

Au Vietnam, les habitants ont l’habitude de prendre congé des Génies du Foyer le 23e jour du 12e mois lunaire. Ils s’envolent vers les Cieux pour aller faire leur rapport à Ngoc Hoàng (l’Empereur de Jade) sur la vie du propriétaire de la maison où ils habitent, et demander chance, prospérité et bonheur. La veille du Nouvel An lunaire, ils reviennent sur terre pour reprendre leurs fonctions, qui consistent à surveiller la cuisine de la maison.

Le jour de la fête des Génies du Foyer, les gens préparent généralement du riz collant à la vapeur avec du sucre, des gâteaux en forme de cônes tronqués en riz collant, et de l’encens et des fleurs pour la cérémonie d’offrande. Ils préparent également une bassine d’eau dans laquelle ils mettent une grosse carpe vivante, ou encore trois petites. Après la cérémonie, les carpes sont relâchées dans un étang ou dans la rivière. Cette coutume a deux significations. D’abord, suivant la croyance populaire, la carpe nage bien et elle pourra passer Vu Môn (la Porte des Cieux) pour se transformer en dragon. Ainsi, les Génies du Foyer pourront monter au ciel sur une carpe, puis un dragon. Deuxièmement, cette coutume réfère à l’habitude de lâcher des animaux, comme des oiseaux dans les airs et des bêtes dans la forêt, ce qui est considérée comme une action généreuse qui apporte le bonheur.

Ce culte a une valeur humanitaire, qui reflète le bonheur familial. Le feu dans la cuisine ne manifeste pas seulement l’union chaleureuse de la famille, mais aussi une bonne récolte et un développement agricole prospère.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Nguyên Thu Thuy, la céramiste des espaces urbains

Hôtellerie : Hanoï prête à accueillir la F1 Malgré les difficultés causées par le coronavirus, de nombreux hôtels sont prêts pour la course de Formule 1 prévue en avril à Hanoï. Ces établissements joueront un rôle non négligeable dans la promotion de l’image de la capitale vietnamienne, une destination sûre et attrayante.