24/03/2018 23:09
Du 20 au 23 mars, la Haute Cour de Shah Alam de l'État de Selangor, en Malaisie, a repris l'audience de Doàn Thi Huong, l'une des deux suspectes du meurtre de Kim Chol, ressortissant de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) en février 2017.
>>Malaisie : reprise du procès de Doàn Thi Huong
>>Meurtre de Kim Chol : le procès reprendra en janvier en Malaisie
>>Le ministère des AE informe les médias sur la protection de la suspectée du meurtre d’un ressortissant nord-coréen

Doàn Thi Huong (3e à droite) sur le chemin de la cour.
Photo : Malaysia Online

Le procès a entendu des arguments entre les représentants de l'agence d'enquête malaisienne et les avocats de Doàn Thi Huong au sujet des preuves contre elle.

Des représentants de l'ambassade vietnamienne en Malaisie et des avocats malaisiens ont assisté à l'audience pour protéger les droits légitimes de Doàn Thi Huong. Ils ont conclu que les preuves fournies par l'organisme d'enquête local ne sont pas adéquates, fiables et peu convaincantes.

À cette occasion, les représentants de l'ambassade du Vietnam, qui ont eu une réunion avec Doàn Thi Huong, ont déclaré que la santé physique et mentale de la jeune femme vietnamienne était stable. Le tribunal organisera la prochaine audience pour Doàn Thi Huong le 2 avril prochain.

L'ambassade vietnamienne en Malaisie continuera à travailler en étroite collaboration avec les avocats de Doàn Thi Huong et les agences concernées pour protéger ses droits et ses intérêts légitimes.

Le meurtre par empoisonnement de Kim Chol a eu lieu le 13 février à l'aéroport de Kuala Lumpur. Doàn Thi Huong est l'un des deux suspects dans l'affaire. L'autre est une femme indonésienne, Siti Aisyah.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Thi.bli, de l’amour de la céramique à l’amour du Vietnam

Un Depuis 15 ans, chaque dimanche matin, les philatélistes de la capitale se donnent rendez-vous dans un petit café de la rue Triêu Viêt Vuong. Rassemblés sur le trottoir, ils boivent du thé et du café tout en échangeant des timbres.