01/09/2018 08:00
Un climat doux toute l’année, des paysages pittoresques, une culture riche et diversifiée, Lâm Dông regorge d’atouts. Ces dernières années, le secteur du tourisme de la province a enregistré de bons résultats. Et ce n’est qu’un début.

>>L’agritourisme intégré, une tendance du développement durable
>>Développer les villages de métiers en liaison avec le tourisme
Lâm Dông abrite deux patrimoines reconnus par l’UNESCO: les tablettes de bois de la dynastie des Nguyên et l’"Espace culturel des gongs du Tây Nguyên".
Photo: DL/CVN

D’une superficie de 9.765 km², la province de Lâm Dông, sur les hauts plateaux du Centre, dispose d’une richesse culturelle et de potentialités touristiques considérées à juste titre comme exceptionnelles.

Dà Lat, son chef-lieu, se situe sur le plateau de Lang Biang à une altitude de 1.500 m. Cette station climatique figure parmi les destinations les plus prisées des touristes nationaux et internationaux. Ce penchant particulier pour la ville s’explique surtout par le climat agréable et tempéré (température annuelle moyenne de 17,8ºC), la beauté des paysages ainsi que sa richesse culturelle. Chutes d’eau, magnifiques lacs, charmantes villas coloniales, rues fleuries… rendent le séjour des touristes particulièrement agréable.

Ce qui fait de Dà Lat un lieu unique au Vietnam, c’est surtout la richesse de son patrimoine architectural dominé par le style colonial français. Ce sont de grands architectes français comme Reveron et Moncet qui ont pris en charge la conception de la plupart des bâtiments. Dà Lat devint dans les années 1940 la capitale d’été des Français de l’Indochine. On l’appelait alors "le Petit Paris". De nos jours, la ville dénombre plus de 2.000 anciennes villas datant de la colonisation française, chacune d’un style différent.

La province de Lâm Dông abrite deux patrimoines reconnus par l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), que sont
les tablettes de bois de la dynastie des Nguyên et l’"Espace culturel des gongs du Tây Nguyên". En 2015, la Réserve naturelle de Lang Biang a été reconnue par l’UNESCO en tant que membre du Réseau mondial des réserves de biosphères (RMRB); et son Parc national de Bidoup - mont Bà, situé à cheval entre les  districts de Lac Duong et Dam Rông, comme Réserve mondiale de biosphère.

Cette province des hauts plateaux du Centre dénombre 43 ethnies frères à l’héritage culturel inestimable. Le musée provincial expose plus de 15.000 objets rares et précieux de ces ethnies. Cette richesse offre des conditions particulièrement favorables au développement du tourisme culturel, une forme de tourisme qui a pour but de découvrir le patrimoine culturel d’une région et, par extension, le mode de vie de ses habitants.

Un tourisme en plein essor

Dà Lat (province de Lâm Dông) est surnommée la ville de l'éternel printemps.
Photo : CTV/CVN

Fort de ses atouts, Lâm Dông a pris une série de mesures pour développer le tourisme. L’année 2017 s’est distinguée avec un chiffre record de touristes à Dà Lat: près de 6 millions de personnes, en hausse de 9% par rapport à 2016, dont 400.000 étrangers (+35%). Le chiffre d’affaires du secteur a atteint 11.000 milliards de dôngs. Au premier trimestre, le nombre de voyageurs dans la province est estimé à 1.600, en progression de 10% en variation annuelle et représentant 25% du plan annuel. Les touristes étrangers ont été 120.000 (+7,5%), soit 25% du plan de l’année 2018.

Ces bons résultats témoignent des efforts de tout le système politique provincial. Le Comité du Parti pour Lâm Dông a publié en 2016 une résolution sur le développement de Dà Lat et de ses environs pour la période 2016-2020 et à l’horizon 2030, et une autre sur le développement du tourisme haut de gamme pour la période 2016-2020 et à l’horizon 2025.

En 2017, le secteur touristique de la province a organisé de nombreux événe-ments culturels et touristiques impor-tants tels que "Fête de l’été", "Fête de l’hiver", "Soirée rock du Tây Nguyên".

La province a aussi mis en œuvre des programmes de coopération touristique avec des provinces et villes de tout le pays, à l’image de "Quatre localités-une destination" avec Gia Lai, Dak Lak (Centre) et Hanoï; ou "Un voyage - plusieurs destinations" avec Quang Nam, Dà Nang et Thua Thiên-Huê (Centre) pour la période 2017-2020.

En outre, le Service provincial de la culture, des sports et du tourisme a présenté son nouveau code de conduite des acteurs du tourisme. Composé de deux sections, il décrit les normes sociales et les responsabilités des touristes, voyagistes,  guides, établissements d’hébergement et habitants locaux... Le projet "Faire de Dà Lat un centre urbain intelligent", la "Stratégie de développement des secteurs industriels culturels d’ici 2020 et à l’horizon 2030"… ont été mis aussi en œuvre.

En 2017, de nombreuses activités culturelles et touristiques ont été organisées à Dà Lat comme "La première Journée du café du Vietnam", le 7e Festival des fleurs. Par ailleurs, le lac Tuyên Lâm a été reconnu site touristique national. Tout cela contribuera à renforcer l’attractivité de Dà Lat, véritable joyau de la province de Lâm Dông. 
 
Huong Linh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).