24/09/2020 18:16
L'Allemagne a étendu mercredi 23 septembre sa liste de régions à risque dans onze pays européens en raison d'une flambée de la pandémie de COVID-19, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.
>>Masque : "Fortement recommandé" à Bruxelles à partir du 1er octobre
>>L'UE négocie avec les groupes pharmaceutiques un vaccin contre le coronavirus

Deux jeunes femmes portent un masque de protection devant une boutique à Munich (Allemagne), le 21 septembre. 
Photo : AFP/VNA/CVN

En France, la Bretagne, le Centre-Val de Loire et la Normandie rejoignent dans la "liste rouge" les régions Ile de France (autour de Paris), Provence-Alpes-Côte d'Azur, Occitanie (Sud), Nouvelle-Aquitaine (Sud-Ouest), l'Auvergne-Rhône-Alpes (Centre), les Hauts-de-France (Nord) et l'île de Corse.

Suivant l'institut de veille sanitaire Robert Koch, le ministère a aussi inclus dans ses mises en garde aux voyageurs des régions du Danemark, d'Irlande, de Croatie, des Pays-Bas, d'Autriche, du Portugal (région autour de la capitale Lisbonne), de Roumanie, de Slovénie, de Hongrie et de la République tchèque.

Concrètement, cela signifie que les touristes revenant de ces territoires seront dans l'obligation de se soumettre à un test de dépistage à leur retour et de rester en quarantaine dans l'attente du résultat. Sur son site, le ministère met en garde contre "les voyages touristiques, non indispensables" à destination de ces régions, où le nombre de nouvelles infections au COVID-19 dépasse le plafond de 50 cas pour 100.000 habitants sur sept jours.

Les autorités allemandes ont multiplié ces dernières semaines les mises en garde sur les voyages dans les pays européens, qui connaissent tous une remontée des infections au COVID-19. L'Espagne, destination favorite des touristes allemands, est elle aussi sur la liste des pays à éviter.

Considérée comme un modèle dans sa gestion de la pandémie de COVID-19 en Europe, l'Allemagne est elle aussi sur le qui-vive face à une résurgence des nouvelles infections ces dernières semaines, considérée comme étant liée en partie au retour des vacanciers.

La Bavière est particulièrement touchée, et le Land a décidé de durcir ses restrictions à Munich, où le port du masque dans une partie du centre ville sera obligatoire à partir de jeudi 24  septembre. Mercredi 24 septembre, l'institut Robert Koch a fait état de 1.769 nouveaux cas en 24 heures, pour un total de 9.409 décès (+13) depuis le début de la pandémie.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.