09/06/2020 22:26
Un séminaire s’est tenu mardi 9 juin à Hanoï pour lancer un projet financé par l’Allemagne sur la protection du climat par le développement de marchés de bioénergie durables (BEM) au Vietnam, destiné à promouvoir le développement durable des ressources en biomasse pour la production d’électricité.
>>Lancement du rapport sur les perspectives énergétiques au Vietnam 2019
>>La Semaine des énergies renouvelables promeut la transition énergétique

Vue du séminaire sur le projet de protection du climat par le développement de marchés de la bioénergie durables au Vietnam. Photo : VNA/CVN

Durant de 2019 à 2023, le projet sera financé par le ministère fédéral allemand de l’Environnement, de la Conservation de la nature et de la Sûreté nucléaire (BMU).

Il est conçu pour aider le Vietnam à atteindre les objectifs énergétiques fixés dans le plan national révisé de développement de l’énergie VII, la stratégie de croissance verte et la résolution n°55/NQ-TW du Bureau politique sur les orientations du développement énergétique national jusqu’en 2030 avec une vision à l’horizon 2045.

Le directeur adjoint de l’Autorité de l’électricité et des énergies renouvelables du ministère de l’Industrie et du Commerce, Dô Duc Quân, a fait savoir que le Vietnam a un potentiel abondant pour l’énergie de la biomasse en tant que nation agricole.

Le gouvernement vietnamien a publié des mécanismes et des politiques encourageant le développement de cette source d’énergie en 2014 et les a amendés en 2020 pour attirer plus d’investissements privés dans le domaine, a-t-il indiqué.

L’engagement privé devrait permettre au Vietnam d’augmenter sa part d’énergie issue de la biomasse dans la production d’électricité à 2,1% d’ici 2030 comme prévu, a-t-il ajouté.

Jörg Rüger, premier secrétaire à l’environnement à l’ambassade d’Allemagne au Vietnam, a déclaré que l’énergie éolienne et solaire a montré un fort potentiel de croissance au Vietnam, mais que l’énergie de la biomasse n’a pas encore été exploitée de manière appropriée.

L’augmentation du nombre de centrales à biomasse aiderait le Vietnam à atteindre ses contributions déterminées au niveau national (CDN), a-t-il noté. L’Accord de Paris, dont le Vietnam est signataire, demande à chaque partie de décrire et de déposer son action climatique post-2020, connus sous le nom de CDN qui consigne ses premiers objectifs et mesures climatiques.

Le projet BEM vise à soutenir les ajustements au cadre réglementaire sur la planification et l’octroi de licences de projets d’énergie de biomasse, en particulier au niveau provincial.

Il améliorera la capacité du secteur privé à développer des projets d’investissement dans la biomasse et renforcera la capacité des institutions financières à financer des projets d’investissement dans la biomasse énergétique.

Le projet facilitera également la coopération technologique et les réseaux entre les entreprises vietnamiennes et internationales, les instituts de recherche et les universités sur l’utilisation de la biomasse pour la production d’électricité et de chaleur. 

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Revivre les jeux de miniatures à Hô Chi Minh-Ville

Google aide à renforcer la compétence numérique des agences toursitstiques Le Service du tourisme de Hô Chi Minh-Ville en collaboration avec Google a organisé des cours de formation sur la compétence numérique et le marketing numérique aux responsables de la gestion étatique et aux entreprises opérant dans le secteur du tourisme.