29/10/2020 16:48
Le scrapbook en anglais ou l’album de collimage en français est apparu au Vietnam il y a déjà quelques années mais reste encore assez peu répandu. Il s’agit pourtant d’une activité attrayante et créative nécessitant de la patience et de l’imagination pour immortaliser les moments précieux de la vie.
>>Album d’images
>>Promouvoir la culture vietnamienne au travers de jeux de société

Linh Quyên (droite) et sa sœur dans leur atelier de collimage. 
Photo : TP/CVN

Dans la rue Thanh Thai, 10e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville, se niche un atelier à la superficie modeste du nom de Sorella Corner. Dans cette petite boutique, les passants tombent amoureux d’albums colorés, faits main, vivants et soignés, dès le premier regard. En présentant ces albums de photos de mariage, la gestionnaire du Sorella Corner, Nguyên Thi Linh Quyên, confie que de plus en plus de jeunes couples viennent commander des albums pour garder les meilleurs moments de leur romance.

Lors d’un voyage, Linh Quyên et sa sœur ont vu la conception dans un magasin d’un journal intime créé à partir de dessins, de papiers à motifs, d’autocollants émoji…. Admirative, la jeune touriste se disait toutefois : "je peux faire mieux que ça". Linh Quyên décidait alors d’ouvrir sa propre boutique qu’elle allait nommer Sorella Corner. "Passionnée par les produits faits main, j’ai fait mes recherches sur des documents et consulté de nombreux modèles sur les sites web étrangers avant de créer mes propres albums. Sorella Corner est destiné à tous ceux qui aiment cet art artisanal", déclare Quyên.

Le scrapbooking en anglais peut se traduire en français par le créacollage ou le collimage. Ces termes désignent une forme de loisir créatif consistant à introduire des photos ou des images dans un décor thématique coloré dans le but de les mettre en valeur par une présentation plus originale, plus scintillante qu’un simple album photo. Pour cela, de nombreuses techniques de scrapbooking sont utilisées tels que le tag, le pliage ou toute autre chose permise par l’imagination. Les pratiquants et adeptes de cet art s’appellent les "scrapeurs", "créacolleurs" ou encore les "collimagistes". Le format d’une page d’album est généralement de 30 x 30 cm. Toutefois, les dimensions des pages peuvent naturellement varier au gré de l’imagination et du matériel à la disposition de chacun. Une page contient généralement un titre, les dates, le nom des personnes présentes et des décorations accrocheuses.

Le magasin MyLove, situé dans la rue Lê Van Quoi dans l’arrondissement de Binh Thanh à Hô Chi Minh-Ville, regorge de matériels et accessoires au service de la création artistique "handmade" des jeunes. Thu Thao, une employée du MyLove, fait savoir que chaque dernier week-end du mois, elle et ses collègues organisent "des ateliers gratuits de conception de scrapbook. Les participants sont très nombreux, de tout âge et il y a autant de garçons que de filles. Ils viennent pour la plupart réaliser des albums à offrir à leurs proches et à leurs amis. Il y a aussi parfois certains jeunes qui apportent d’anciens clichés en noir et blanc pris il y a longtemps afin de faire un album à offrir à leurs parents comme cadeau de souvenir".

Pour Thao, le scrapbooking consiste à mettre en valeur et en émotions les souvenirs pris en photo : "au lieu de prendre et d’imprimer des photos comme d’ordinaire, on introduit des motifs de décoration qui les magnifieront. Le créateur imprime son idée principale et ses sentiments qui détermineront le style de l’album et son âme pour que l’album devienne vivant. De ce fait, chacun raconte des souvenirs de manière très personnelle".

Pour les adeptes de cet art, l’album de collimage n’est pas simplement un produit artisanal, c’est le fruit de la créativité, de la minutie ainsi que de la patience et de la passion de l’auteur.

D’excellents œuvres de D.I.Y

Un album de collimage, coloré et vivant.
Photo : FC/CVN

Depuis une dizaine d’années, les jeunes Vietnamiens s’essaient avec plaisir au D.I.Y (Do It Yourself en anglais ou Fais-le toi-même en français). Cette tendance amène les amateurs à confectionner des produits faits main et faits maison, surtout pour valoriser des souvenirs. Cela permet notamment aux jeunes d’exprimer leur enthousiasme,  leur personnalité et leur créativité mais aussi de développer certaines compétences. Et la fabrication d’un album de créacollage s’inscrit totalement dans cette démarche.

"Réaliser un scrapbook, c’est garder des informations précieuses sur un individu ou sa famille, sous la forme d’un album photo. Il contient les émotions et les sentiments de son auteur", fait savoir Thi Mai, une adepte scrapbook.

Vo Diêu Linh, 31 ans, résidant dans l’arrondissement de Tân Phu, Hô Chi Minh-Ville, est une employée bancaire. Pendant son temps libre, elle reçoit des commandes de la part de ses clients pour concevoir des albums. Pour elle, ce deuxième boulot ne lui sert pas à mieux gagner sa vie mais surtout à réaliser une passion. "Les albums de collimage symbolisent l’identité unique d’une personne. Ainsi, il comporte une grande valeur spirituelle, en particulier lorsque le propriétaire le fait lui-même", conclut Diêu Linh.

My Anh/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".