30/11/2019 15:29
Les Albanais endeuillés enterraient leurs morts vendredi 29 novembre après un violent séisme dans lequel 49 personnes ont péri et des milliers de personnes ont perdu leur logement.
>>Les secouristes gardent espoir malgré un bilan qui s'alourdit
>>Séisme en Albanie : le bilan passe à 40 morts
>>Séisme : l'Albanie en deuil, plus de 20 morts dans un puissant 

Des équipes de secours transportent le corps d'une victime de l'effondrement d'un immeuble, le 28 novembre à Durres, en Albanie, après un violent séisme.
Photo : AFP/VNA/CVN

Le tremblement de terre de magnitude 6,4, le plus puissant dans ce petit pays des Balkans depuis près d'un siècle, s'est produit mardi 26 novembre avant l'aube, au moment où les gens dormaient. De nombreux bâtiments se sont écroulés, piégeant les victimes sous des montagnes de gravats. Des familles entières sont mortes.

Les villes de Durres, localité touristique de 400.000 habitants sur la côte Adriatique, et Thumane, au Nord de Tirana, ont été durement frappées.

Après avoir travaillé sans relâche pendant plus de trois jours, les équipes de secours ne fouillaient plus qu'un seul site sinistré à Durres. Les autorités estiment qu'il n'y a plus de disparus dans les autres zones touchées.

À Thumane, le Premier ministre Edi Rama a assisté aux obsèques de six membres de la famille Cara, et de trois victimes de la famille Greku, jetant de la terre sur les cercueils en signe de respect comme le veut la tradition albanaise.

Sur les réseaux sociaux, il a publié un message de condoléances aux familles endeuillées : #TiNukDoJeshKurrëVetëm" ("Tu ne seras jamais seul").

La catastrophe a également fait 750 blessés et plus de 5.000 sans abri tandis que 45 personnes ont été sorties vivantes des décombres, selon un dernier bilan du gouvernement.

Dans la capitale Tirana, aucun mort n'est à déplorer mais le séisme a provoqué de nombreux dégâts et semé la panique. Près de 70 immeubles ont été fortement endommagés, de même que 250 maisons.

Urbanisme sauvage

Environ 3.500 personnes sont sans abri, dont un millier sont hébergées dans des centres d'accueil, les autres chez des proches. À Durres, où 700 maisons et 176 immeubles ont subi de gros dégâts, 1.260 personnes ont été relogées à l'hôtel ou dans des centres d'urgence. À Thumane, il y a 500 déplacés.

Le Premier ministre a promis de nouveaux logements pour chaque famille sinistrée d'ici 2020.

Des appels aux dons ont été lancés par les autorités, des ONG ou des institutions privées pour venir en aide aux victimes. "Selon une première estimation, les contributions dépassent cinq millions d'euros et 1,5 million de dollars", a déclaré le chef du gouvernement.

L'Albanie est connue pour son urbanisme sauvage. L'architecte albanais Maks Velo met en cause dans un entretien avec l'AFP un "développement chaotique" où les constructeurs "ajoutent des étages aux étages sans permis", avec du matériel qui ne répond pas aux normes de sécurité.

Les Balkans connaissent une forte activité sismique du fait des mouvements des plaques tectoniques africaine et eurasienne, ainsi que ceux de la microplaque Adriatique.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh

Parc national de Phia Oac - Phia Ðén, cadeau du Ciel Comparé à une perle précieuse que la nature aurait offerte à la province de Cao Bang, le Parc national de Phia Oac - Phia Ðén constitue le site idéal pour développer l’écotourisme.