01/09/2018 08:30
L’agriculture high-tech et l’agritourisme deviennent actuellement un atout pour la province de Lâm Dông. La Sarl Langbiang Farm, située dans le chef-lieu de Dà Lat, est l’un des établissements modèles.
>>Lâm Dông, un pôle touristique dynamique
>>Développer les villages de métiers en liaison avec le tourisme

Dans le café Green Box à Dà Lat, province de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre).

Le directeur de Langbiang Farm, Trân Huy Duong, est une personne atypique. Il y a 15 ans en effet, alors qu’il travaillait comme chef du Bureau de la poste de Lâm Dông (hauts plateaux du Centre), il a décidé de tout plaquer pour travailler comme… fermier. Dans l’esprit des gens de cette époque-là, c’était une décision "folle". Car ces années-là, travailler dans le secteur des postes et télécommunications était le rêve de beaucoup de personnes. Son poste lui rapportait une dizaine de millions de dôngs par mois, une coquette somme. Alors quitter un travail lucratif pour se lancer dans un projet agricole au succès incertain, nécessitant en plus de gros investissements, quelle folie pensaient ses proches!

Miser sur les hautes technologies

C’est sa passion pour l’agriculture qui a incité M. Duong à prendre cette décision. Avant de s’y engager, il profitait de ses temps libres pour entretenir le petit jardin familial. M. Duong était alors convaincu de sa capacité de faire fortune dans l’agriculture avec de la volonté et de bonnes orientations.

Il a donc créé Langbiang Farm, spécialisée dans la production de graines de fleurs, de substrats, de fleurs commerciales, de légumes et fruits bio… Quinze ans plus tard, son entreprise occupe une bonne place dans le marché des fruits et légumes à Dà Lat.

Actuellement, Langbiang Farm dispose de deux fermes. L’une, de 7 ha à Dà Lat, est spécialisée dans la floriculture avec comme principaux produits œillets, glaïeuls et chrysanthèmes. L’autre, de 20 ha, située dans le district de Lac Duong, se concentre dans la production de fraises, de légumes, de fruits aux normes VietGAP (bonnes pratiques agricoles) et d’engrais au service des paysans de la région. Langbiang Farm génère un chiffre d’affaires très important, de l’ordre de 40 à 50 milliards de dôngs par an.

Son succès résulte de l’application d’avancées technologiques comme l’hydroponie ou l’aéroponie. Langbiang Farm est reconnue par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural comme une entreprise agricole de hautes technologies.

Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, récemment, M. Duong a courageusement appliqué dans sa ferme une technologie à la pointe du progrès. Il s’agit de l’IoT (Internet des objets). En effet, l’usage des objets connectés se démocratise dans l’agriculture. De nombreuses améliorations en découlent, concernant aussi bien la gestion des engins agricoles, la maîtrise de l’irrigation ou la gestion optimisée des intrants (grâce à des capteurs) que la surveillance de la croissance des plantes ou encore la prévention des risques météo. 

Actuellement, Langbiang Farm est considérée comme un des établissements modèles dans l’application de l’IoT à Lâm Dông.

L’agritourisme high-tech, un modèle original

Green Box est une serre composée de différentes zones: chaîne de production high-tech, zones de transformation, d’exposition d’instruments aratoires, café, boutique de produits agricoles…

En plus de l’agriculture high-tech, M. Duong a investi également dans le développement de l’agritourisme. Il a eu cette idée en remarquant que les modèles d’agritourisme à Dà Lat présentaient de nombreuses lacunes, dont le manque d’infrastructures et de services de qualité réservés aux touristes, et ce alors même que le "tourisme lié à l’agriculture" connaît un intérêt croissant. On l’appelle aussi "tourisme agricole", "agritourisme" ou "agrotourisme".

C’est ainsi que M. Duong a créé "Green Box" (Boîte verte) dans la rue Xô Viêt Nghê Tinh, à Dà Lat. Son originalité est de combiner ferme high-tech et café noyé dans la verdure.

"C’est après avoir visité des modèles d’agrotourisme en Malaisie et au Japon que j’ai décidé de construire Green Box. L’objectif est de présenter aux touristes nos expériences dans la production bio", partage son propriétaire.

Green Box est une serre composée de différentes zones: chaîne de production high-tech, zones de transformation, d’exposition d’instruments aratoires, café, boutique de produits agricoles… Toute la décoration est végétale. Plantes et fleurs multicolores sont omniprésentes. À Green Box, les touristes ont la chance de découvrir une chaîne de production agricole high-tech mais aussi de déguster des boissons naturelles, avec des fruits venant de la ferme toute proche.

De nombreuses spécialités de Dà Lat telles que alcools, thé à l’artichaut,  jus de fruits… sont présentées dans la boutique. Les visiteurs peuvent même choisir un fruit ou un légume dans la ferme pour faire eux-mêmes un délicieux jus pressé.

Bien qu’inauguré il y a seulement six mois, Green Box est devenu une destination de choix pour de nombreux touristes et habitants locaux.

Afin d’attirer plus de visiteurs, M. Duong a l’intention de réunir les familles vivant autour de Green Box pour réaménager leurs jardins  au service du tourisme. Chaque foyer cultivera une plante particulière pour former une grande zone agricole avec de nombreux légumes et fleurs caractéristiques de Dà Lat.

Le développement et l’exploitation des potentialités de l’agritourisme sont une nouvelle tendance dans la province de Lâm Dông. En 2017, cette dernière comptait 51.799 ha d’agriculture high-tech, représentant 18,57% de sa superficie des terres agricoles. Elle se classe en tête du pays dans l’application des avancées technologiques dans la production agricole.

L’agritourisme, assez marginal aujourd’hui comparé à d’autres formes de tourisme (notamment tourisme balnéaire ou tourisme urbain), présente un grand intérêt. Il peut stimuler à la fois le tourisme et l’agriculture, ce qui constitue un double atout économique. Il peut aussi contribuer à préserver des paysages et des savoir-faire. Il devrait avoir un fort potentiel dans le futur, car il touche à de grandes tendances socio-économiques telles que l’intérêt accru pour la question de la sécurité alimentaire et l’attrait pour un tourisme plus durable.

Texte et photo: Huong Linh - LD/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Quy Nhon, miracle de la nature J’adore les voyages et souhaiterais découvrir le monde en dehors des manuels et théories que j’ai appris à l’école. Voulant faire de ma vie une véritable aventure, j’ai commencé le récit de mon voyage, durant l’été 2018, à Quy Nhon (province de Binh Dinh, Centre).