16/12/2017 20:56
L'agriculture biologique est un élément important de la production agricole du Vietnam et l'agriculture vietnamienne doit réussir pour que l'industrialisation et la modernisation du pays soient couronnées de succès, a déclaré le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

>>Le Forum international sur l’agriculture bio attire 400 délégués étrangers
>>L'agriculture biologique au Vietnam au programme du Café Alumni
>>Le Japon, un partenaire fiable pour la coopération agricole

La session plénière du Forum international sur l’agriculture organique au Vietnam sur le thème "L'agriculture biologique au Vietnam - Développement et intégration",  a été organisé le 16 décembre à Hanoï.

 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prend la parole lors du Forum international sur l’agriculture organique au Vietnam.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN 


L'événement a été placé sous les auspices du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, de l'Association d'agriculture biologique du Vietnam et du groupe TH. Il a attiré plus de 400 experts vietnamiens et étrangers, ainsi que des représentants d'entreprises, de ministères, de secteurs et de localités.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a déclaré que la demande croissante du marché est une chance en or pour le développement de l'agriculture biologique au Vietnam.

Le chef du gouvernement a salué les mesures avancées par des spécialistes et agronomes présents au forum en vue de développer une filière considérée comme cruciale pour l’agriculture nationale ajoutant que les besoins des consommateurs vietnamiens en produits issus de l’agriculture organique étaient très importants.

Il a noté que le gouvernement mettrait au point les institutions, les politiques, les décrets et les circulaires nécessaires pour créer les conditions propices au développement de l'agriculture biologique.

 

Le Vietnam met l'accent sur le développement de l'agriculture biologique. 
Photo : Vân Anh/CVN 


De nombreux produits du Vietnam peuvent être produits par l'agriculture biologique, a-t-il dit, demandant la formation d'une agriculture propre pour près de 100 millions de Vietnamiens et pour l'exportation.

La pratique de l'agriculture biologique dans chaque localité démontre également la responsabilité envers la communauté et les générations futures, a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement a ajouté que l'agriculture biologique répondrait à la demande d'un segment haut de gamme sur le marché et aiderait le Vietnam à mieux s'intégrer dans le monde. Par conséquent, il doit être développé d'une manière méthodologique et scientifique.

Il a appelé les scientifiques, les agriculteurs, les entreprises et toute la société à s'engager dans le développement de l'agriculture biologique dans l'intérêt d'un environnement propre et de la santé et du bonheur de chaque peuple vietnamien.

Lors du forum, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong, a déclaré que le passage des pratiques agricoles existantes à l'agriculture biologique avec des normes strictes est très difficile. Ainsi, il faut des efforts conjoints du gouvernement, des entreprises et des agriculteurs.


À l’heure actuelle, 33 des 63 provinces du Vietnam développaient l’agriculture organique (que d’aucuns appellent biologique) et que les surfaces ainsi cultivées couvraient désormais 76.000 hectares.
 

VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.