31/01/2018 09:43
Le roi du Maroc Mohammed VI, désigné lors du 28e Sommet de l’Union africaine (UA) en janvier 2017 "Leader de l’UA sur la question de la migration", a soumis, le 29 janvier 2018 au 30e Sommet de l’UA, un document constituant l’"Agenda africain pour la migration".
>>Le retour historique du Maroc à l'Union africaine
>>Lancement d'une plateforme d’investissement vert en Afrique
>>Le Roi du Maroc souhaite une coopération sud-sud "forte et solidaire"


Le roi du Maroc Mohammed VI.

Ce document, qui a été conçu selon une approche inclusive et participative, et constitue le fruit de la concertation permanente menée avec de nombreux chefs d’État, qui comprend ainsi les idées, propositions et réflexions présentées par les institutions officielles, la société civile et les chercheurs en Afrique.

Ce document "se veut flexible, évolutif et non juridiquement contraignant, dans l’optique de faire de la migration un levier de co-développement, un pilier de la coopération Sud-Sud, et un vecteur de solidarité", a souligné le roi Mohammed VI.

"Il reflète une appropriation large, notamment à travers la tenue de deux réunions importantes : la Retraite régionale du 2 novembre 2017, à Skhirate (Maroc), qui a réuni plus de 120 décideurs, représentants des organisations internationales, chercheurs et membres de la société civile ainsi qu’une Conférence ministérielle organisée à Rabat, le 9 janvier 2018, à laquelle ont participé une vingtaine de ministres, représentant les cinq sous-régions du continent, la Commission de l’UA et les Communautés économiques régionales", a rappelé le roi Mohammed VI.

Cet Agenda propose, sur la gestion migratoire, une démarche fondée sur des politiques nationales, sur une coordination sous-régionale, une perspective continentale et un partenariat international. Il suppose un changement de paradigme, une redéfinition introspective et positive de la migration ainsi qu’une volonté politique réelle des États, "qui ont chacun intérêt à ce que la migration se fasse dans la sécurité, la légalité, la régularité, l’ordre et le respect des droits humains", a souligné le roi Mohammed VI.

Quatre proposition du roi Mohammed VI
  1. La création d’un Observatoire africain de la migration dont le travail sera basé sur le triptyque "comprendre, anticiper et agir" et qui aura pour mission de développer l’observation et l’échange d’informations entre les pays africains, afin de favoriser une gestion maîtrisée des flux migratoires. À cette fin, le Maroc se propose d’abriter cet Observatoire.
  2. La création d’un poste d’Envoyé spécial de l’UA chargé de la Migration pour coordonner les politiques de l’Union dans ce domaine.
  3. L’Agenda africain pour la migration peut instruire le processus d’élaboration du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.
  4. Le Maroc, qui abritera la Conférence intergouvernementale d’adoption du Pacte mondial ainsi que le Forum global pour la migration et le Développement en décembre 2018, s’engage à faire de ces rencontres multilatérales une tribune pour l’Afrique.

 
Ambassade du Maroc/CVN
           
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
D Free Book et son message de partage des connaissances

Cao Quy, un site historique  Direction Cao Quy, un village rattaché à la commune de Liên Khê, dans la ville côtière de Hai Phong au Nord-Est, à une centaine de kilomètres de Hanoï. Des dizaines de pieux viennent d’être découverts dans un champ du village. Selon les archéologues, ils auraient servi pour la fameuse bataille navale et la grande victoire de Bach Dang en 1288.