15/09/2020 00:05
Tout au long de son parcours de 75 ans derniers, l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) accompagne toujours le peuple.
>>Un projet anti-fausses nouvelles de la VNA remporte un prix international

Le 15 septembre 1945, la VNA a publié l’intégralité de la Déclaration d’indépendance dans les bulletins en trois langues : vietnamien, anglais et français.  Photo : Archives VNA/CVN

L’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) a, de concert avec le Parti communiste du Vietnam (PCV), tout le peuple et toute l’armée, traversé 9 ans de résistance contre les colonialistes français pour aboutir à la victoire de Diên Biên Phu "résonnant les cinq continents et ébranlant la planète" et 21 ans de la résistance contre les impérialistes américains pour parvenir à la grande victoire du printemps 1975 et à la réunification du pays afin d’édifier le socialisme au Vietnam. 

La VNA est non seulement un témoin historique
mais aussi écrit l’histoire


Lors des deux résistances pour l’indépendance nationale, des journalistes et techniciens de la VNA étaient présents dans toutes les zones de conflit afin de transmettre des informations sur la situation de guerre aux organes de presse et étaient vraiment des journalistes-soldats. Ils sont non seulement des témoins historiques mais aussi prennent directement part à des événements historiques.

Durant les 9 ans de résistance contre les colonialistes français, le contingent des journalistes et techniciens de la VNA avec un effectif encore modeste étaient présents dans toutes les zones de conflit pour assurer son devoir afin de transmettre des informations sur la situation de guerre aux organes de presse. La VNA a franchi tant de difficultés avec 21 fois de déplacement pour éviter la découverte des ennemies toute en protégeant la force, les équipements et en garantissant la fourniture des informations au PCV et au Président Hô Chi Minh.

Plus de 260 journalistes de l’agence sont tombés au champ d’honneur pour l’indépendance et la liberté de la Patrie. Parmi eux, Trân Kim Xuyên, vice-directeur du Service d'information (l'un des trois services relevant du ministère de l'Intérieur), chargé de la VNA, était le premier journaliste mort pour la Patrie pendant la guerre de résistance contre les colonialistes français (en 1947).

Après 1954, la VNA est entrée dans une nouvelle phase de développement. À côté de la couverture des informations et de la publication des photos sur l’œuvre de réforme agraire, le mouvement de réforme industrielle et commerciale, le rétablissement et l’édification du socialisme au Nord, la VNA était chargée de publier des articles et prendre des photos pour refléter la lutte des habitants du Sud contre les impérialistes américains et le régime fantoche. Durant la période de l’escalade de la guerre américaine au Nord, la VNA a dû à la fois intensifier des équipements, perfectionner au fur et à mesure son appareil et élargir la couverture des informations intérieures et extérieures.

Au début de 1960, la population sud-vietnamienne entrait dans la phase de soulèvement général, à côté du devoir de la réception et l’émission des informations, la VNA a préparé des conditions tant en matériel qu’en ressource humaine pour créer un organe d’information officiel de la révolution du Sud. Le 12 octobre 1960, Thông Tân Xa Giai Phong (L’Agence d’Information de Libération) a vu le jour et est devenu l’organe d’information officielle du Front national pour la libération du Sud Vietnam. 

Tout le long de la résistance contre l’armée américaine, pour le salut national et pour l’édification du socialisme au Nord, la VNA n’a manqué aucun événement important intérieur comme extérieur, même dans les périodes les plus difficiles. Les journalistes de la VNA étaient présents dans tous les lieux les plus dangereux pour couvrir les combats vaillants et braves de l’armée et de la population. En plus, la VNA a envoyé au front du Sud plus de 450 cadres, journalistes, rédacteurs et techniciens qui sont venus à de nombreuses campagnes au Sud Vietnam, au Laos et au Cambodge. Des journalistes de la VNA étaient présents dans tous les champs de bataille. Ainsi, de nombreux bulletins, photos de la VNA sont devenus des témoins historiques.

Au champ de bataille au Sud, les cadres, journalistes, télégraphes de Thông Tân Xa Giai Phong se sont rendus aux aires atroces pour écrire des articles, prendre des photos sur les mouvements de lutte afin de prendre part à exhorter le peuple à lutter contre les agresseurs américains. Thông Tân Xa Giai Phong était encore l’unité d’information principale pour couvrir des activités de deux délégations du gouvernement de la République démocratique du Vietnam et du gouvernement révolutionnaire provisoire de la République du Sud Vietnam dans la lutte diplomatique avec la délégation américaine et du régime fantoche de Saigon à la conférence de Paris sur le Vietnam pour servir des négociations et créer un consensus dans le pays et à l’étranger, contribuant à la victoire historique du printemps 1975.

Le Président Hô Chi Minh (1er plan, 4e à gauche), son adjoint Tôn Duc Thang (1er plan, 3e à gauche) et le camarade Truong Chinh (1er plan, 3e à droite) prennent une photo avec les journalistes de la VNA en 1960.
Photo : Archives VNA/CVN

Durant la lutte de libération nationale et la réunification du pays, plus de 260 journalistes et techniciens de l’agence, soit plus un quart de l’effectif du personnel de la VNA durant la guerre et quatre sur cinq de l’effectif des journalistes morts pour la Patrie de tout le pays sont tombés au champ d’honneur de Viêt Bac (Nord) à Cà Mau (extrême-Sud) ainsi que pour accomplir les devoirs internationaux. Il s’agit d’un grand sacrifice et une fierté illustrant des contributions de la VNA pour l’œuvre de la libération du Sud et de la réunification du pays.

Après la réunification du pays, durant la guerre de défense nationale à la frontière du Nord et à la frontière Sud-Ouest, les journalistes de la VNA étaient toujours présents pour couvrir des informations opportunes. En plus, les journalistes de l’agence étaient toujours aux points chauds concernant la religion et les ethnies, ainsi que dans les régions reculées pour donner des informations en temps opportun et exactes afin de les fournir aux dirigeants du Parti et de l’État pour prendre part à garantir la sécurité politique et l’ordre social ainsi qu’à protéger l’intégrité territoriale du pays.

Maintenir sa position d’avant-garde
sur le front d’information et d’idéologie


Après la libération totale du Sud et la réunification du pays, la VNA et Thông Tân Xa Giai Phong ont été fusionnés en une agence d’information nationale avec le nom : Agence Vietnamienne d’Information (VNA).

Continuant de valoriser les traditions héroïques, pour l’heure, la VNA est devenue un centre national d’information fiable du Parti et de l’État, ainsi qu’une agence de presse de renom et de prestige au niveau régional.

Pour l’heure, la VNA est un des six organes nationaux de communication multimédias principaux possédant le plus grand nombre des produits et développant divers supports d’informations avec plus de 60 produits d’information de tous les types (journal imprimé, journal illustré, journal télévisé, journal en ligne) réalisés par un contingent de plus de 1.000 journalistes, rédacteurs dans le pays et à l’étranger (sur le total de plus de 2.200 cadres et employés de la VNA). Le système de 63 bureaux de représentation implantés à toutes les villes et provinces du pays et 30 bureaux de représentation à cinq continents constitue un atout de la VNA que nul organe de presse du Vietnam en possède.

Dans l’œuvre de Dôi Moi (Renouveau), la VNA maintient toujours sa position d’avant-garde sur le front d’information et d’idéologie. L’agence a propagé en temps opportun des lignes, des options, des points de vues sur le Renouveau économique du pays et exhorté l’œuvre de l’industrialisation et de la modernisation ainsi que des acquis importants de l’œuvre de Renouveau du pays.

Récemment, un tableau panoramique sur le combat jamais vu contre la pandémie de COVID-19 au Vietnam et dans le monde a été retracé et reflété de manière impressionnante sur divers types d’information de la VNA tout durant près d’un an dernier. Se lançant dans les points chauds, acceptant de vivre loin de la famille et faisant face aux dangers de la pandémie, les journalistes de la VNA ont partagé des difficultés avec les "soldats" sur la première ligne de combat au cours du temps dernier. Il s’agit d’une campagne d’information importante que la VNA a mobilisé ses journalistes pour illustrer son rôle et sa position d’un organe national de presse principal.

Via ses produits d’information variés, la VNA a pris part efficacement à l’orientation d’idéologie et d’opinion publique, la consolidation de la confiance du peuple à la direction du PCV, la lutte contre des phénomènes négatifs, des argumentations erronées des forces hostiles dans et hors du pays pour protéger la souveraineté territoriale et maintenir la stabilité socio-politique. Ainsi, la VNA devient véritablement une force d’avant-garde sur le front d’idéologie-culture, le front d’information et de communication.

Durant son processus de développement, la VNA mène toujours à bien sa mission d’être l’agence de presse principale dans la filière de l’information pour l’étranger. Ses informations pour l’étranger ne cessent d’être améliorées en matière de formes et de qualité. Ainsi, pour l’heure, la VNA est l’organe de presse ayant des produits réalisés en le plus grand nombre de langues au Vietnam. Cela constitue l’un de ses atouts, contribuant à véhiculer la voix officielle du Vietnam au public dans le monde et rehausser la position du pays.

Coopération internationale

Actuellement, la VNA entretient des partenariats avec plus de 40 organes de presse dans le monde et est membre du Comité exécutif de l'Organisation des agences de presse d’Asie-Pacifique (OANA) et de certaines autres organisations de presses régionales et internationales. Cela affirme la position croissante de la VNA au sein des forums de presse dans la région et dans le monde.

Le directeur général de la VNA, Nguyên Duc Loi (droite), reçoit le prix de l'OANA pour le logiciel Chatbot, en novembre 2019.  Photo : VNA/CVN

Les archives de photos de la VNA sont les plus grandes du pays, concernant  l’histoire révolutionnaire de la nation, le Président Hô Chi Minh et les 54 ethnies sœurs du Vietnam.

Lorsque le pays entre dans l’ère d’industrialisation, de modernisation et d’intégration internationale, la VNA se transforme aussi pour perfectionner sa structure organisationnelle, ses mécanismes de gestion, de direction et de production d’informations, ainsi que ses équipements techniques. Le fort développement scientifique et technologique a ouvert une nouvelle phase pour la communication en général et la VNA en particulier, avec la naissance de plusieurs types d’information modernes et dotés d’une vitesse de diffusion jamais vue. Cela pose à la fois des défis et des opportunités pour les journalistes de la VNA, leur demandant d’adopter des changements dans leur pensée et mode de travail afin d’assurer que les informations sont exactes, opportunes et bien orientées dans l’"océan" d’informations multiformes d’aujourd’hui.

Pour les années à venir, la VNA devra poursuivre ses efforts pour se réformer, s’épanouir et maintenir son rôle d’organe d’information officielle et légitime du Parti et de l’État, avec sa fonction d’orientation des informations. Pour atteindre cet objectif, la VNA privilégie le développement selon le modèle de groupe de communication multimédia, en consolidant ses centres d’informations clés, améliorant l’efficacité de ses bureaux de représentation, développant de nouveaux types d’information, modernisant ses infrastructures, intensifiant ses relations extérieures, ce afin de rehausser sa position et son rôle dans la région et dans le monde.

Durant 70 ans, sous la direction du Parti et de l’État, la VNA n’a cessé de se développer. Elle a connu un essor impressionnant tant en termes d’organisation, d’administration, de gestion des informations que de modernisation des équipements techniques et des infrastructures.

Elle a eu l’honneur de se voir décerner les titres "Héros des Forces armées populaires" (2005 et 2020) ; "Héros du Travail dans la période de Renouveau" (2001). En outre, elle a obtenu l’Ordre de l’Etoile d’Or (1995), l’Ordre Hô Chi Minh (1990 et 2010), l’Ordre de l’Indépendance de première classe (1980) et plusieurs autres distinctions honorifiques.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.