09/10/2020 22:50
"L’Agence d’information de libération occupe une place rare et peut-être unique dans l’histoire de la presse mondiale", a affirmé le membre du Comité central du Parti et directeur général de l’Agence Vietnamienne d’Information, Nguyên Duc Loi, dans un article écrit à l’occasion du 60e anniversaire de l’Agence d’information de libération et de la réception du titre de "Héros des forces armées populaires"
Le membre du Comité central du Parti et directeur général de l’Agence vietnamienne d’information, Nguyên Duc Loi.
Photo : VNA/CVN

En 1954, les Accords de Genève sur la fin de la guerre et le rétablissement de la paix en Indochine qui partagent provisoirement le Vietnam en deux entités distinctes en attendant les élections générales pour réunifier le pays. Cependant, l’administration de Ngô Dinh Diêm, appuyée et dirigée par les États-Unis, s’évertua à saboter ces accords et refusa de négocier avec le gouvernement de la République démocratique du Vietnam sur l’organisation des élections générales libres prévues dans les deux ans conformément aux dispositions des accords.

Devant l’évolution complexe de la situation du Sud Vietnam et des demandes inéluctables de la révolution dans la nouvelle situation, en 1960, la révolution du Sud passa de la lutte politique à la lutte politique associée à la lutte armée. Afin de servir cette lutte, après un court temps de préparation en termes de personnel et d’équipement, le 12 octobre 1960, dans la forêt de Chàng Riêc, à Tây Ninh, par un émetteur de 15 watts, l’Agence d’information de libération a diffusé son premier bulletin, marquant sa naissance et entamant sa glorieuse et vaillante mission d’information, portant à la connaissance du plus grand nombre un flux d’informations fluide et en temps opportun sur la lutte pour la juste cause des soldats et des habitants du Sud pour la paix et la réunification nationales.

L’Agence d’information de libération est l’organe d’information et de porte-parole d’une force de résistance, née sous les bombes et devenue grande au plus fort de la guerre. Dans ces conditions, elle endura des pertes et des sacrifices qu’aucun autre organe de presse au monde n’ait subi.

Dans son préambule, elle a solennellement informé les compatriotes et les amis internationaux : "L’Agence d’information de libération est l’organe de porte-parole et d’information officiel du Front national de libération du Sud Vietnam, chargée de divulger les nouvelles et les riches expériences du peuple dans la lutte, de refléter la puissance grandissante du mouvement révolutionnaire et le dépérissement de l’administration du Sud Vietnam".

Durant ses 15 ans d’activité, l’Agence d’information de libération fournissa en temps opportun des informations aux agences de presse et médias dans et hors du pays, prit les devants dans le travail d’information et devint l’organe clé du bloc des médias révolutionnaires au Sud dans la résistance anti-américaine et durant les premiers jours de réunification nationale.

Un atelier de formation de journalistes au siège de l'Agence d'information de libération, dans la résistance anti-américaine.
Photo : Archives/VNA/CVN

Hormis les tâches d’information, les reporters, les techniciens, les télégraphistes de l’Agence d’information de libération combattirent comme de vrais soldats. Pendant ces années de guerre atroce, nombre de cadres et employés de l’Agence d’information de libération se furent sacrifiés, fusil en main en position de combat. Les restes de certains d’entre eux ne sont pas encore retrouvés. Des dizaines d’autres avaient versé leur sang sur le champ de bataille et certains souffraient des séquelles de l’agent orange.

Plus de 240 reporters, rédacteurs, techniciens, télégraphistes de l’Agence d’information de libération, soit la moitié de son personnel, ont sacrifié leur vie dans l’exercice de leur profession ou au combat. Ces pertes ont fait d’elle l’organe de presse le plus endeuillé dans l’histoire de la presse révolutionnaire vietnamienne.

Reconnaissant les grandes contributions de l’Agence d’information de libération, le Parti et l’État ont décerné de nombreuses distinctions honorifiques à ses plus de 200 collectifs et particuliers. Le 1er septembre 2020, le président de la République Nguyên Phu Trong a signé une décision conférant le titre de titre de "Héros des forces armées populaires" à l’Agence d’information de libération, en récompense ses éminents services rendus pendant la guerre de résistance anti-américaine pour le salut national.

Le 30 avril 1975, le Sud fut libéré, le Nord et le Sud furent réunifiés. Le 24 mai 1976, l’Agence vietnamienne d’information, VNTTX en vietnamien pour Viêt Nam Thông Tân Xa, et l’Agence d’information de libération se furent fusionnées, marquant une nouvelle période dans le développement du secteur de l’information. Le 12 mai 1977, l’Assemblée nationale du Vietnam a ratifié le changement du nom de la VNTTX en Agence vietnamienne d’information (TTXVN en vietnamien pour Thông Tân Xa Viêt Nam).

Le développement et l’agrandissement de l’Agence vietnamienne d’information, l’agence d’information multimédia moderne de premier rang régional résultent des mérites, de l’intelligence, de la sueur et du sang des générations, des hommes et des femmes de presse, dont des contributions exceptionnelles de ceux de l’Agence d’information de libération.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Entre terre et mer, le marais de Chuôn À Phu An, une commune de la province de Thua Thiên-Huê, au Centre du Vietnam, s’étend jusqu’à l’horizon le marais de Chuôn, un lieu paisible en pleine nature.