15/12/2019 08:30
Dans le Code du travail (amendé) 2019, l’Assemblée nationale a décidé de relever l’âge légal de départ à la retraite selon une feuille de route fixée. Ce rajustement est jugé adapté à la tendance de développement socio-économique du pays.
>>Code du travail 2019 : les nouveautés
>>Le Vietnam vers une intégration internationale plus profonde

L’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite sera effectuée selon une feuille de route. Photo : CTV/CVN

Si le Code du travail 2012 fixe l’âge légal de départ à la retraite des hommes à 60 ans, et des femmes à 55 ans, la version amendée, tout récemment adoptée par l’Assemblée nationale (AN) lors de sa 8e session, a décidé de le retarder, selon une feuille de route sur l’étirement progressif.

En effet, l’article 169 stipule qu’en 2021, les hommes partiront à la retraite à l’âge de 60 ans et 3 mois, et les femmes, 55 ans et 4 mois. Par la suite, l’âge augmentera chaque année de trois mois pour les hommes, et de quatre mois pour les femmes. À partir de 2028, les hommes prendront ainsi leur retraite à l’âge de 62 ans, et les femmes à l’âge de 60 ans à partir de 2035.

Une tendance inévitable dans l’actuelle conjoncture

Lors d’un entretien avec la presse, le représentant de l’organe en charge de la vérification du projet de Code du travail (amendé), Bùi Sy Loi, vice-président de la Commission des affaires sociales de l’AN explique cette décision de l’AN. "Nous passons de la période démographique en or à un vieillissement de la population. Nous sommes sur le point d’entrer dans une pénurie de main-d’œuvre. Le relèvement de l’âge légal de départ à la retraite a donc, avant tout,
pour but de garantir l’offre de ressources humaines pour le développement socio-économique. En outre, ce rajustement contri-buera à assurer les fonds de l’Assurance sociale du Vietnam"
, résume-t-il.

En effet, auparavant, la population active (à partir de 15 ans) s’élevait à environ un million de personnes chaque année. Mais, depuis 2018, ce chiffre connaît une chute considérable pour stagner à 400.000 personnes.

L’Assurance sociale du Vietnam risque de tomber dans un déficit de fonds. Au fur et à mesure que l’espérance de vie des Vietnamiens augmente, la durée de la retraite s’allonge et le nombre des retraités augmente, créant un fardeau pesant sur l’État. L’espérance de vie moyenne des Vietnamiens est passée de 65,5 ans en 1993 à 73,5 ans en 2018, ce qui est beaucoup plus élevé que dans les pays ayant le même revenu par habitant. L’augmentation de l’âge légal de départ à la retraite est donc une des solutions pour réduire cette charge.

D’après le ministre du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, Dào Ngoc Dung, l’étirement progressif de l’âge légal de départ à la retraite est "une grande décision s’inscrivant dans le cadre d’une vision stratégique pour affronter rapidement le défi du vieillissement de la population".

Selon lui, ce rajustement à la hausse permet également d’assurer la croissance économique et sociale, le marché du travail, le développement durable du fonds d’assurance, le règlement harmonieux de l’égalité des sexes et la réduction dans le futur des disparités entre les sexes. "L’adaptation de l’âge légal de départ à la retraite est une tendance générale du monde, mais n’a jamais été facile pour n’importe quel pays, car elle a des conséquences énormes sur les travailleurs", affirme-t-il.

Infographie : Hà Ngô/CVN

Ce Code du travail 2019 a donné une feuille de route claire avec une augmentation progressive : chaque année, à partir de 2021, trois mois pour les hommes et quatre mois pour les femmes. "Je veux souligner que c’est un rajustement de l’âge légal pour les Vietnamiens travaillant dans des conditions de travail et de santé normales", dit le ministre Dào Ngoc Dung.

Les possibilités de la retraite anticipée

En évoquant cette loi, le ministre précise que quant aux travailleurs souffrant d’une capacité de travail réduite (pour des raisons de dégradation de 61-81% de l’état de santé, par exemple), à ceux poursuivant un métier pénible ou dangereux, ceux travaillant dans des zones où les conditions socio-économiques sont excep-tionnellement difficiles, ils pourront faire la demande de départ en retraite anticipée à condition que leur âge au moment donné ne dépasse pas de cinq ans l’âge légal fixé par la loi.

Les travailleurs possédant des qualifications professionnelles et techniques élevées et désirant retarder leur départ en retraite, quant à eux, seront en mesure de le faire à condition que leur âge ne dépasse pas de cinq ans l’âge légal fixé par la loi.

"Nous avons 1.810 secteurs et métiers reconnus dans la liste des travaux pénibles ou dangereux et relevant des zones difficiles. Et environ 3 millions de travailleurs sont concernés et ont donc l’opportunité de partir tôt à la retraite", déclare le ministre Dào Ngoc Dung.           
Linh Thao/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
“Mémoires de Hôi An”, retour sur les origines

Quand les évènements façonnent l’image de la destination L’Année nationale du tourisme 2019 s’est déroulée à Nha Trang, une station  balnéaire rattachée à la province de Khanh Hoà, au Centre, les manifestations organisées ont permis de rajeunir l’image de la destination et de renforcer sa visibilité.