09/08/2014 15:35
L'Organisation mondiale de la santé a appelé les bailleurs de fonds à apporter leur aide pour combattre la maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest, soulignant que la région avait besoin dès que possible de centaines de médecins, d'infirmières et d'aides-soignants.
>>En état d'urgence face à Ebola, le Liberia et la Sierra Leone se barricadent
>>Ebola : plus de 900 morts, premier transfert d'un malade en Europe
>>Ebola : l'armée mobilisée pour imposer la quarantaine au Sierra Leone, craintes de propagation dans le monde

La directrice générale de l'OMS, Margaret Chan, le 8 août, à Genève lors d'une conférence de presse après la réunion urgente sur  la maladie à virus Ebola.

Photo : AFP/VNA/CVN

La directrice générale de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), Margaret Chan, et les présidents des trois pays touchés (Guinée, Libéria et Sierra Leone) ont récemment présenté un nouveau plan de riposte commun, d'un montant de 100 millions de dollars, contre cette flambée épidémique.

Il s'agit désormais de mettre en œuvre ce plan, notamment dans les zones frontalières les plus touchées, a souligné le porte-parole de l'OMS, Gregory Hartl dans un entretien à la Radio des Nations Unies.

"Il s'agit de mettre en place des mesures d'urgence visant à encourager les gens à rester dans ces zones et à ne pas partir afin que la maladie ne se propage pas ailleurs", a dit M. Hartl. Pour ce faire, les approvisionnements en nourriture vont augmenter afin d'encourager les gens à rester.

"Nous avons besoin de davantage de contributions de la communauté internationale, des gouvernements, des organisations non gouvernementales, des établissements universitaires, de tous ceux qui peuvent nous fournir des médecins, des infirmières, des aides-soignants, et autres agents de santé publique", a déclaré M. Hartl.

"Nous avons besoin d'argent. Nous en avons besoin rapidement et de beaucoup", a-t-il ajouté. "Nous cherchons des centaines d'employés internationaux que nous aimerions déployer dans la région aussi vite que possible".


Le personnel d'un hôpital revêt des tenues de protection à Monrovia au Liberia.
Photo : AFP/VNA/CVN

Margaret Chan a estimé vendredi 8 août qu'il s'agissait d'une épidémie "sans précédent" qui se déplaçait plus vite que les efforts pour la contrôler. Mais elle a aussi dit que "quand elle est bien gérée, une épidémie à virus Ebola peut être arrêtée"

La température des passagers sera mesurée

Kenya Airways a annoncé vendredi 8 août que ses passagers partant de certains pays ouest-africains, dont des pays touchés par le virus Ebola, feront l'objet de mesure de température.

Tituts Naikuni, PDG de la compagnie aérienne kényane, a affirmé que tous les payssagers de Kenya Airways quittant Freetown (Sierra Leone), Monrovia (Liberia) , Accra (Ghana), Lagos et Abuja (Nigeria) doivent seraient soumis au contrôle de température aux points de départ.

La compagnie a fourni des pistolets termomètres, des gants et des désinfectants à son personnel de ses endroits, et tous les passagers sont tenus de remplir, à bord de l'avion, un formulaire de surveillance pour fournir des informations concernant leur traçabilité, a déclaré M. Naikuni dans une déclaration faite à Nairobi.

À Nairobi, tous les passagers de transit vont subir un test de dépistage, avant de prendre leur vol de correspondance, a-t-il poursuivi, ajoutant que des mesures adéquates ont été mises en place pour éviter les retards.

Dans le cadre de ces nouvelles mesures, a indiqué M. Naikuni, tous les passagers arrivant à l'Aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA) en provenance d'Afrique de l'Ouest et d'Entebbe (Ouganda), avec Nairobi comme destination finale, passeront par une porte séparée où se fera le test de dépistage.

Xinhua/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Présentation des particularismes culturels de l’ethnie Muong à Thanh Hoa Le 2e Festival culturel des Muong se tiendra du 10 au 12 décembre dans la province de Thanh Hoa, sous les auspices du ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme, et du Comité populaire provincial. C’est ce qui ressort de la conférence de presse concernant la présentation de cet évènement tenue mardi 1er décembre à Hanoï.