18/09/2018 17:31
>>Une cour d'appel valide l'accès aux États-Unis pour certains réfugiés
>>Washington cesse de financer l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens

L'administration du président américain Donald Trump a annoncé lundi 17 septembre sa réduction à 30.000 le nombre de réfugiés admis aux États-Unis pour l'année fiscale 2019 débutant le 1er octobre, soit le quota le plus bas depuis des décennies. Ce nouveau quota sera le maximum que les États-Unis recevront au cours de la prochaine année fiscale, contre les 45.000 personnes admises pour cette année courante, qui constituait déjà le plus bas niveau depuis 1980, a noté le secrétaire d'État américain Mike Pompeo. Dès octobre, l'administration Trump dotera son programme d'admission des réfugiés de nouvelles règles de filtrage spécial pour des réfugiés "dont l'entrée continue de faire peser des menaces potentielles sur la sécurité et le bien-être des États-Unis". Ces nouvelles mesures vont inaugurer une nouvelle période d'évaluation de 90 jours pendant laquelle l'administration Trump va mener "un examen approfondi des menaces" potentielles de réfugiés originaires de 11 pays au cas par cas. Washington n'a pas encore dévoilé la liste de ces pays. Les États-Unis avaient admis près de 85.000 réfugiés lors de la dernière année fiscale du mandat de Barack Obama.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Vi Khê, le berceau de l’horticulture vietnamienne

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.