31/05/2021 16:59
Le secteur du tourisme a sans doute été le plus touché par les conséquences de la pandémie de COVID-19. Cela fait maintenant plus d’un an que les voyages internationaux sont à l’arrêt et que les trajets à l’intérieur des pays sont eux-mêmes limités. Mais cette période est aussi propice aux changements et l’on voit se développer au Vietnam un tourisme nature, en dehors des destinations prisées par l’industrie.
>>Neuf destinations pour s’évader aux alentours de Hanoi
>>Le Vietnam, destination de rêve pour les randonneurs

Des touristes campent dans le Parc national de Xuân Son, à Phu Tho (Nord). 
Photo : DL/CVN

C’est la saison estivale au Vietnam et l’on voit de plus en plus de jeunes chercher à sortir des villes bondées et à profiter d’une vie paisible, au moins pour quelques jours. La pandémie de COVID-19, en recrudescence dans le pays, force aussi les voyageurs à changer leurs habitudes. Parmi les nouvelles tendances du secteur, l’activité camping semble attirer de plus en plus de monde, notamment les jeunes couples et leurs enfants.

Un tourisme nature adapté à la période de pandémie

Le séjour autonome dans la nature et le camping sauvage sont des expériences radicalement différentes : pas de groupe, pas de circuit organisé, mais simplement le bonheur de se retrouver seuls dans la nature, d'écouter le souffle des arbres et des rivières, tout en laissant derrière soi l'agitation de la ville. Cela permet de recharger positivement le corps et l’esprit.

De plus, les activités de mise en place de camps, de barbecues et de feux de camp offrent aux membres de la famille et aux amis des occasions d’échanger et d’approfondir leurs liens.

Un autre avantage, qu’il ne faudrait pas sous-estimer, est que le coût de chaque voyage en camping revient souvent à moins cher que les autres formes de voyage.

Le contexte de la pandémie a ainsi poussé nombre de familles à changer leurs habitudes de voyage, c’est le cas par exemple de celle de Hoàng Phuong, habitant du quartier de Yên Phu (arrodissement de Tây Hô, Hanoï) : "Avant la pandémie, ma famille avait l’habitude de voyager longtemps deux fois par an, au Vietnam ou à l’étranger. Cependant, depuis l’apparition de l'épidémie, nous préférons les sorties au plus proche, pour des week end. Nous organisons ainsi des pique-niques au calme dans la nature, et cela plaît beaucoup aux enfants!".

Parmi les destinations préférées de la famille de Hoàng Phuong autour de Hanoï se trouvent la zone d'écotourisme de Ban Rom, le camping de Dông Mô, le parc de Yên So ou encore le parc national de Ba Vi. Il n’y a en effet pas besoin d’aller très loin pour se retrouver en pleine nature !

Des zones aménagées pour les campeurs

Les destinations prisées pour les séjours camping se trouvent le plus souvent en pleine nature, dans des vallées, au bord de lacs et dans les régions montagneuses. Si beaucoup de ces magnifiques sites sont encore sauvages, le marché touristique est en train de développer l’accueil à de multiples endroits. 

Dans tous les cas, l’expérience du camping demande de la préparation et le voyage commence bien avant d’arriver à destination ! 
Photo : DL/CVN

Ainsi, de nombreux sites de camping avec des emplacements géographiques favorables ont été aménagés, offrant sur place des services comme la location de tentes, des ustensiles essentiels ou encore des grils.

Dans le but d'améliorer la prise de conscience de la protection de l'environnement et l'expérience de la culture locale, de nombreuses zones touristiques organisent diverses activités intéressantes en association avec le camping, telles que la visite de villages de métiers, les fêtes en plein air, la pêche ou le tir au filet.

Parmi les sites de camping prisés par les amateurs du genre, on peut citer le Son Tinh Camp à Hanoï, le Canh Duong Beach Camp à Huê, l'aire de pique-nique Trung Luong à Binh Dinh, le site touristique de Tanyoli à Ninh Thuân ou le Coco Beach Camp à Binh Thuân.

D’un point de vue sécuritaire, il est préférable que les familles et leurs enfants choisissent ce genre de campement aménagé, plutôt que le camping sauvage qui, s’il n’est pas bien préparé, peut s’avérer dangereux.

Dans tous les cas, l’expérience du camping demande de la préparation et le voyage commence bien avant d’arriver à destination ! En effet, il faudra au voyageur penser à tout le nécessaire : météo, vêtements, nourriture, tentes de camping (si la zone n’en propose pas), sacs de couchage, sacs de premiers soins, couvertures, cuisinières, batteries externes.

Enfin, il est important aussi que chacun soit responsable vis-à-vis de ses déchets. Il est en effet nécessaire d’amener avec soi des sacs poubelles et de laisser sur place le moins de traces possibles de son passage.

Viêt Anh - Thuy Hà/CVN


 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

Le temple Xa Tac, un lieu sacré à Quang Ninh Situé sur les rives de la rivière Ka Long, ville de Mong Cai, province septentrionale de Quang Ninh, le temple Xa Tac est un site attirant de plus en plus de pèlerins.