16/12/2019 18:07
Le Tribunal populaire de Hanoi a ouvert lundi 16 décembre le procès en première instance de l’affaire d’achat par le géant des télécommunications MobiFone de 95% des actions de la compagnie par actions Audio Visual Global (AVG).

Parmi les 14 prévenus, 13 ont été accusés de "violation des réglementations de l’Etat relatives à la gestion des investissements publics, causant de graves conséquences" en vertu de la clause 3, article 220 du Code pénal de 2015. Ils comprennent les anciens ministres de l’Information et de la Communication, Nguyên Bac Son et Truong Minh Tuân, et de l’ancien chef du Département de la gestion des entreprises du ministère de l’Information et de la Communication, Phan Dinh Trong.

Les accusés devant le Tribunal populaire de Hanoi, le 16 décembre.
Photo : VNA/CVN

Vo Van Manh et Hoàng Duy Quang de la société de conseil en investissement et d’évaluation AMAX comparaissent devant la justice.

Lê Nam Trà, ancien président du conseil d’administration de MobiFone et membre du conseil d’administration Phan Thi Hoa Mai, ainsi que cinq directeurs généraux adjoints de la société - Pham Thi Phuong Anh, Ho Tuan, Nguyên Dang Nguyên, Nguyên Bao Long et Nguyên Manh Hung sont également devant les juges.

Pham Nhât Vu, ancien président d’AVG, a été accusé de corruption active en vertu de la clause 4, article 364, du Code pénal de 2015.

Son, Tuân, Hai et Trà sont accusés de corruption passive en vertu de la clause 4, article 354 du Code pénal de 2015.

Selon l’acte d’accusation du Parquet populaire suprême, en 2015, MobiFone, gérée par le ministère de l’Information et de la Communication, a acheté 95% d’AVG pour 8,9 billions de dôngs (382,7 millions de dollars), plusieurs fois plus élevés que la valeur réelle de l’entreprise en difficulté.

Au cours du processus d’achat, Son, Tuân, Trà et Hai ont utilisé leurs positions pour accélérer l’accord sans l’approbation du Premier ministre, malgré la mauvaise situation financière d’AVG. L’accord a provoqué une perte de plus de 6,59 billions de dôngs (283,3 millions de dollars) pour l’État.

Son a reçu 3 millions de dollars du président d’AVG Pham Nhât Vu tandis que Trà, Hai et Tuân ont obtenu respectivement 2,5 millions de dollars, 500.000 dollars et 200.000 dollars pour accélérer la transaction.

Selon le Parquet populaire suprême, les accusés ont fait preuve de contrition et de responsabilité pour faire face aux conséquences de leurs actes.

Trà et Hai ont rendu tout l’argent qu’ils ont reçu, tandis que Tuân a rendu près de 200.000 dollars. Son a proposé de rembourser une partie de l’argent de son compte à Vietcombank.

Le procès qui jette une lumière crue sur le projet d’acquisition par l’opérateur MobiFone des actions de l’AVG, devrait se poursuivre jusqu’au 31 décembre.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Rendez-vous touristiques à Hôi An : les cafés-restaurants

Faites le plein d’oxygène au réservoir de Hoà Binh Le Têt arrive dans quelques jours. Si vous cherchez le lieu idéal pour le fêter, pensez à la région autour du lac de retenue de Hoà Binh. Vous ne serez pas déçus !