24/02/2019 11:38
Jeune, altruiste et dynamique, Minh Phuong, chroniqueuse vietnamienne à la voix douce de KBS World Radio, fait vibrer le cœur des Vietnamiens à l’étranger.
>>Le PM promet des conditions optimales pour les investisseurs sud-coréens
>>Le directeur général de la VNA salue les relations Vietnam - R. de Corée

Minh Phuong et deux invités de la rubrique "Histoires de Séoul" à KBS World Radio.
Photo: CTV/CVN

Ces dernières années, la communauté vietnamienne en République de Corée s’est familiarisée avec une nouvelle voix sur les ondes sud-coréennes de KBS World Radio. Une voix cristalline qui gagne la sympathie des auditeurs vivant loin de leur pays natal. C’est l’animatrice Lê Nguyên Minh Phuong, 31 ans, qui prend les rennes de la rubrique "Histoires de Séoul", diffusée toutes les semaines sur les ondes de KBS World Radio.

La présentatrice se considère également comme "messagère du Vietnam" et se plaît à diffuser et promouvoir l’image du pays auprès des auditeurs de la République de Corée et du monde entier. 

Une voix qui a du flair

"En 2014, j’ai moi-même été invitée au programme +Histoires de Séoul+ de KBS. Ce fut comme un clin d’œil du destin mais surtout, une belle surprise pour moi qui, un an après, suis devenue animatrice principale de ce programme riche et varié", confie Minh Phuong avec le sourire.

En effet, les programmes de KBS World Radio - la chaîne d’informations internationales la plus importante de la République de Corée - sont diffusés en onze langues. "Histoires de Séoul" est une des rubriques spéciales du programme diffusé en vietnamien. Émise sur les ondes tous les vendredis, pendant vingt minutes, elle a pour but d’informer la diaspora vietnamienne de par le monde des divers aspects de la vie de la communauté vietnamienne en République de Corée, ainsi que de présenter la culture du Vietnam.

La rubrique se présente sous la forme d’interview décontractée entre la chroniqueuse radio et l’invité sur un quelconque sujet concernant les Viêt kiêu. L’invité est généralement une figure distinguée au sein de la communauté des Viêt kiêu de République de Corée. Des invités qui sont généralement présents lors d’événements de coopération ou d’échanges culturels, économiques, politiques entre les deux pays.

Minh Phuong (premier plan, 2e à gauche) est bien connue au sein de la communauté des Viêt kiêu en République de Corée.
Photo: ST/CVN

"Les débuts n’étaient pas vraiment faciles car je devais jongler entre mes études universitaires et l’émission radio. Il y avait des périodes où j’avais à peine le temps de dormir la nuit! En ce qui concerne mon travail à la radio, j’ai la tâche de trouver un sujet pour chaque émission, de faire des recherches sur la presse ou sur Internet, de trouver l’invité approprié avant de rentrer en contact avec lui et de l’inviter", raconte Minh Phuong. Et d’insister: "De plus, il est important de ne pas passer à côté des événements d’actualité relatifs aux relations de coopération Vietnam - République de Corée. L’émission est en somme un témoin de l’amitié et un pont reliant les deux pays"

En 2013, Minh Phuong a reçu une bourse du gouvernement sud-coréen pour faire ses études postuniversitaires à l’Université Yonsei, spécialisée dans l’enseignement du coréen. Alors qu’elle n’était encore qu’étudiante, Minh Phuong travaillait déjà en qualité de collaboratrice pour KBS World Radio. Sa maîtrise en poche, elle est devenue animatrice principale du programme vietnamien de la chaîne d’informations internationales de KBS. "En tant que présentatrice à part entière, je suis ravie de pouvoir présenter au monde entier des nouvelles de la communauté vietnamienne vivant en République de Corée. Mais aussi et surtout d’être une porte ouverte, une adresse amicale et familière pour les Vietnamiens d’outre-mer", confie-t-elle.

La parole aux femmes

Les éditions réalisées par Minh Phuong sont variées, attachantes et inspirantes. Dans une certaine mesure, elles contribuent à stimuler les compatriotes vivant loin de leur pays natal à rehausser la solidarité et l’entre-aide au sein de la diaspora vietnamienne, mais aussi à permettre aux habitants locaux de mieux comprendre la vie socio-économique et culturelle du Vietnam.  

"Les éditions qui m’attirent le plus doivent être celles portant sur ces Vietnamiennes qui ont réussi dans leur vie personnelle comme professionnelle et qui ont su apporter leur part à la consolidation de la communauté +Viêt kiêu+. Parmi elles, se distinguent notamment celles qui se sont mariées avec un Sud-Coréen et qui ont tout quitté pour vivre au pays de leur époux", remarque la chroniqueuse. En effet, celles-ci qui, pour la plupart, sont jeunes et inexpérimentées, doivent redoubler d’efforts pour s’adapter à leur nouvelle vie. À commencer par les choses simples comme apprendre le coréen, chercher à comprendre la culture traditionnelle, s’habituer à un nouveau mode de vie… Sans oublier la recherche d’un travail approprié et stable tout en maintenant le bonheur du foyer et de la famille mixte. "Ces émissions appelées +Je me suis mariée avec un Sud-Coréen+ sont celles que nos auditeurs préfèrent… Cela me remplit vraiment de joie", confie la jeune femme.

C’est par compassion pour ces femmes, semble-t-il, que la présentatrice participe en qualité d’enseignante à des cours du soir de coréen, des classes ouvertes et entièrement gratuites au profit de la communauté vietnamienne.

Jeune, débordante d’énergie, humaine et talentueuse, Minh Phuong continue de faire ses preuves en République de Corée. Actuellement, en plus de ses émissions à KBS World Radio et ses cours du soir, la journaliste donne également des conférences à l’Université de Séoul-Sud. Ex-présidente adjointe de l’Association des étudiants vietnamiens en République de Corée, elle ne cesse de s’impliquer dans les activités des Viêt kiêu et contribue régulièrement aux événements culturels de l’ambassade du Vietnam dans ce pays. 

Il est difficile pour Minh Phuong de cacher sa fierté quand elle rappelle un "événement inoubliable": en mars 2018, lorsqu’elle fut parmi les quinze meilleurs étudiants vietnamiens invités par l’épouse du président sud-coréen, Kim Jung Sook, au banquet de fin d’année donné au Palais présidentiel à Séoul.  
 
Nghia Dàn/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

Que vaut une visite guidée gratuite de Hanoï? Comment appréhender une ville avec une culture très différente lorsque l’on vient d’arriver? Hanoi Free Tour Guide vous donne la réponse.