16/04/2019 18:47
L’Agence d’information vietnamienne (VNA) est l’un des membres les plus actifs dans la modernisation du site web de l’Organisation des agences de presse de l’Asie-Pacifique (OANA) et constitue un exemple pour les autres agences, selon le président de l’organisation, Aslan Aslanov.
>>L'OANA aide à propager les informations officielles dans la région et dans le monde
>>Presse: la VNA accueillera la 44e réunion du Conseil exécutif de l'OANA à Hanoï
>>La VNA contribue activement à une OANA plus efficace

Le directeur général de la VNA, Nguyên Duc Loi (droite), travaille avec le président de l’OANA, Aslan Aslanov, à l’occasion de la 43e réunion du conseil d’administration de l’OANA en 2018.
Photo: VNA/CVN

Aslan Aslanov a tenu ces propos lors d’une récente interview accordée à la VNA à l’occasion de la 44e réunion du conseil d’administration de l’OANA, qui sera organisée par la VNA du 18 au 20 avril à Hanoï sur le thème "Pour un journalisme professionnel et innovant".

Au nom des membres de l’OANA, il a exprimé sa gratitude au gouvernement vietnamien et au directeur général de la VNA, Nguyên Duc Loi, pour l’accueil de cet événement, et s’est réjoui des relations de partenariat très efficaces, tant au niveau bilatéral qu’au sein de l’OANA, entre la VNA et l’Agence de presse nationale d’Azerbaïdjan (AZERTAC).

Aslan Aslanov a estimé que l’OANA et les autres organisations médiatiques devraient aider au développement des agences membres afin qu’elles suivent le rythme de changements modernes et qu’elles soient prêtes à relever à temps les défis.

En tant que président de l’OANA, l’AZERTAC a avancé une série de propositions à cet égard. Nous avons également eu de vastes discussions sur cette question lors de la réunion du conseil d’administration à Téhéran. Une grande partie de ces propositions est liée à la transformation de l’OANA en une organisation plus moderne, a-t-il dit.

"Nous avons proposé de créer un secrétariat général permanent afin d’assurer une gestion plus flexible de l’organisation. La liste des propositions comprend également la création d’une académie de formation et l’organisation de séminaires et de formations sur une base régulière en utilisant le potentiel des professionnels des agences membres", a-t-il détaillé.

Il a également indiqué que le site web de l’OANA est un miroir de l’organisation. Il s’agit d’une plate-forme constamment mise à jour dans laquelle les technologies avancées du Web ont été appliquées. Cela crée des opportunités supplémentaires pour chaque agence membre d’élargir son lectorat.

"En tant que président de l’organisation, nous avons tout d’abord porté notre attention sur l’accès à Internet sur les appareils mobiles en tenant compte des tendances des technologies mobiles", a fait savoir le président de l’OANA.

"Nous avons créé une version mobile du site web et mis à jour un lecteur permettant de visionner facilement les vidéos sur des appareils mobiles, etc. L’accessibilité aux informations du site sur Twitter a également été garantie. Nous avons réalisé quelques innovations pour améliorer les fonctionnalités du site web. Par conséquent, le nombre de visites depuis des appareils mobiles a augmenté de 47% en 2018", a-t-il poursuivi.

De 7 à 8 agences membres qui publiaient leurs informations sur ce site Web au début de la présidence azerbaïdjanaise de l’OANA, elles sont désormais 24 à poster constamment leurs informations sur le site Web. Les agences membres ont publié jusqu’à présent plus de 500.000 nouvelles sur le site Web de l’OANA.

Bien sûr, si tous les membres sont actifs, le nombre de nouvelles va augmenter davantage. La VNA est l’un des membres les plus actifs à cet égard. Cette activité de la VNA est un exemple pour d’autres agences, a-t-il déclaré.

Autre facteur stimulant les activités des agences membres en termes d’innovations: le "Prix d’excellence OANA". Ce concours en est déjà à sa 3e édition et 12 agences ont présenté leurs projets, y compris la VNA avec un projet basé sur l’application d’innovations.

L’AZERTAC a apporté à ce concours son projet éducatif découlant des conditions existantes créées par les technologies d’Internet - le portail d’information pour enfants de l’AZERTAC sur portal.azertag.az.

Les enfants sont plus susceptibles d’être influencés par des facteurs malveillants à l’ère des technologies mobiles. Les protéger de ces risques devient de plus en plus difficile. Nous avons donc décidé de produire des nouvelles pour les enfants via une plate-forme spécialisée, a expliqué Aslan Aslanov.

Le contenu que nous publions est unique. Les enfants partagent également leurs pensées ici et communiquent virtuellement les uns avec les autres. Nous publions leurs poèmes, peintures et autres œuvres créatives, et organisons des concours et des jeux-questionnaires, a-t-il fait savoir, ajoutant que les élèves et les parents manifestent un grand intérêt pour ce portail.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.