07/12/2017 17:45
Grâce à des mesures de préservation déployées par les autorités et les habitants de la province de Phu Tho, le chant Hat xoan (chant printanier) pourrait être inscrit au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
La représentation du chant hat xoan à la ville de Viêt Tri.
Photo : Trung Kiên/VNA/CVN

L'UNESCO avait décidé d’intégrer le 24 novembre 2011 le Hat xoan ou Hat cua dinh (chant à l’entrée de la maison communale) au patrimoine culturel immatériel de l’humanité, nécessitant un plan de sauvegarde d’urgence. Consciente du risque de disparition du Hat xoan, la province de Phu Tho a pris des mesures d’urgence pour préserver cette tradition locale.

Pour protéger et valoriser ce chant, plusieurs décisions ont été prises dans la plupart des districts, chefs-lieux et villes de la province, conformément aux recommandations de l’UNESCO.

Plan de protection

La province propose des formations aux artistes et un enseignement du Hat xoan au sein de la communauté. Les quartiers de Xoan comme An Thai (commune de Phuong Lâu), Thet, Phù Duc et Kim Dai (commune de Kim Duc) ont accueilli ces dernières années des centaines de nouveaux artistes. Le nombre de clubs de Xoan est aussi passé dernièrement à 33 (contre 13 en 2011). De plus, la localité a investi dans l’aménagement, la préservation et la restauration de plus de 300 monuments relatifs à ce patrimoine culturel immatériel.

«Une initiation est nécessaire. Si les habitants ne comprennent pas le chant printanier, ils ne l’aimeront pas», explique le spécialiste Dang Hoanh Loan.

Le plan de protection du patrimoine culturel immatériel du chant Hat xoan de Phu Tho, approuvé en 2013 par le Premier ministre, est actuellement en train d’être mis en œuvre. Un fonds de conservation a été créé, des documents pédagogiques ont été mis au point et une assistance particulière a été apportée aux artisans.

Un cours de chant xoan au collège de Kim Duc, ville de Viêt Tri.
Photo : Trung Kiên/VNA/CVN

Le chant Hat xoan pourrait passer, sur proposition du Vietnam, de la liste du patrimoine à sauvegarder d’urgence, à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, lors de la 12e session du Comité intergouvernemental de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel qui a lieu du 4 au 9 décembre au Centre international des conférences Jeju en République de Corée.

Le chant Hat xoan dans la province de Phu Tho est un chant de rituel folklorique, qui vise à fêter l’arrivée du printemps et honorer les rois Hùng fondateurs. Par tradition, les chanteurs des clubs de Xoan se produisaient dans des lieux sacrés comme les temples, les sanctuaires ou les maisons communales lors des fêtes de printemps. Il existe trois formes de chant Hat xoan : les chants d’adoration des rois Hùng et des esprits gardiens du village ; les chants rituels sollicitant d’abondantes récoltes, une bonne santé et de la chance ; et les chants villageois faisant alternant les voix masculines et féminines pour mimer une cour amoureuse. Chaque guilde de musique Hat xoan est dirigée par un chef désigné sous le nom de trùm. Les musiciens masculins sont appelés kep et les chanteuses dào.

Hai Vu/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Phu Quôc a accueilli plus de 4,7 millions de visiteurs depuis 2015 Depuis 2015, le district insulaire de Phu Quôc (province de Kiên Giang, Sud) a reçu plus de 4,7 millions de visiteurs, dont 20,5% d’étrangers. Les recettes touristiques ont connu en moyenne une hausse annuelle de 42,5%.